Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

BONNE ANNEE 2009

31 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #THEMES DIVERS

Je souhaite à tous une bonne année 2009.

C’est l’occasion de s’embrasser sous le gui symbole de l’an neuf



 

Merci à ceux qui sont passés sur ce blog. Pardon à ceux qui y sont arrivés par accident

Tous mes vœux de bonheur et de bonne santé à tous et toutes…et bonnes BD.

 

N’oublions pas que 2009 sera l’occasion de fêter 2 anniversaires : les 80 ans de TINTIN (et de MILOU) et les 50 ans d’ASTERIX.



BONNE ANNEE 2009 A TOUS LES AUTEURS, LECTEURS DE B.D ET A TOUS LES BLOGONAUTES


Lire la suite

COUP DE RETRO N°6: Les journaux (5): PILOTE

30 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUP DE RETRO

L'idée de Pilote est née vers la fin 1958 quand six hommes de presse et de bandes dessinées ont l'idée de créer un journal périodique pour jeunes. Ces hommes Jean-Michel Charlier, Albert Uderzo, René Goscinny, Raymond Joly, François Clauteaux et Jean Hébrard ont pour idée de créer une sorte de « Paris-Match pour jeune » où même si la bande-dessinée jouera un rôle important elle ne représentera pas l'intégralité du journal où elle côtoiera les grands sujets d'actualité.


 


Pourtant, 50 ans après on peut se poser la question : Et si cela n’avait pas simplement abouti à créer le meilleur journal de Bande Dessinée du Monde ?

 

René GOSCINNY a été l’âme des 764 numéros de l’hebdomadaire de sa création le 29 octobre 1959 avant de passer la main (en douceur) lors du passage au Mensuel en 1974.

 

Les séries publiées dans PILOTE ont de quoi donner le tournis :

ASTERIX, ACHILLE TALON, BLUEBERRY, PHILEMON, LUCKY LUKE, TANGUY ET LAVERDURE (les chevaliers du ciel), Le Petit NICOLAS, BARBE ROUGE (Le démon des CARAIBES), VALERIAN …pour les séries classiques

CABU et son GRAND DUDUCHE, REISER transfuges de HARA KIRI,

LONE SLOANE (DRUILLET), Les DINGODOSSIERS puis La RUBRIQUE A BRAC de GOTLIB, TARDI, MANDRYKA, FOREST, BRETECHER, F’MURR mais aussi MOEBIUS (qui collaborait depuis 1963 sous son nom : GIRAUD et avait donné naissance à  BLUEBERRY), tous ces auteurs préfigurant la BD « adulte »

Mais aussi Patrice LECOMTE (réalisateur des Bronzés), LAUZIER et Terry GILLIAM (Membre des MONTHY PYTHON) qui passèrent par la B.D (et PILOTE) avant de s’illustrer au cinéma.

 

PILOTE fut avant tout un état d’esprit, devenant un journal au style et à l’humour incomparable (un MAD à la française) qui inspirera Alain CHABAT

 

Après le départ de BRETECHER, MANDRIKA et GOTLIB partis fonder « L’ECHO DES SAVANES » et de MOEBIUS ( METAL HURLANT), PILOTE devint mensuel et eut encore la force de révéler des talents comme Régis FRANC, FLOC’H, BILAL, PETILLON…



 

Au cours des années 80, PILOTE s’associa à CHARLIE sans pouvoir allier la qualité de l’un ou de l’autre et ne débouchant que sur un journal insipide et sans âme.

 

En Octobre 1989, en guise de trentenaire, PILOTE s’est éteint, laissant le souvenir du Journal d’une génération.

 

En 1968, PILOTE avait aussi lancé la vogue des trimestriels de poche avec SUPER POCKET PILOTE


 
 

En 1972, ce fut la parution de PILOTE ANNUEL qui ne durera que quelques numéros (donc quelques années).


  


PILOTE c’est aussi dans mes souvenirs, les « PILOTORAMAS », cette double page didactique qui réussit l’exploit de franchir les portes de l’école pour être accrochée au mur à une période où la B.D, responsable de « pervertir » la belle jeunesse était taboue dans ces enceintes





 

PILOTE c’est aussi et surtout le « journal d’ASTERIX et OBELIX », le « Journal des jeunes de l’An 2000 » et le « journal qui s’amuse à réfléchir » selon les slogans qui l’accompagnaient.  En tout cas, aujourd’hui encore je peux dire « PILOTE, Mätin quel journal !!!! »

 

Lire la suite

COUP DE COEUR N°4: BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS, LES PICARDS, ET LES "PETITS MICKEYS"(*)

30 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

2008 aura été marquée par le succès du film de Dany BOON « BIENVENUE CHEZ LES CH’TIS ». Au delà des records d’entrées et de spectateurs, le film d’une qualité indiscutable, il faut le dire a permis l’éclosion de nombreux produits dérivés : Textile, DVD bien sur, jeu de plateau, jeux vidéos, cartes et aussi une BD.

 



L’album « BIENVENUE CHEZ LES CH’TIS » paru aux éditions DELCOURT est la BD adaptée le plus fidèlement possible du film. Pierre VEYS a adapté le scénario et Frédéric COICAULT est passé derrière la caméra (pardon le crayon) sans oublier le travail des coloristes Anne Marie et Julien DUCASSE (Tiens un nom qui sonne bien le NORD)

Et comme le précise le dos de couverture : Dany BOON, la production et tous les ayants droits font don de l’intégralité des profits à des associations caritatives.

 

Dans la foulée du succès du film c’est tout une armada d’albums en « ch’ti » qui sont sortis, chaque éditeur voulant surfer sur cette vague : on a même vu les histoires de blondes en « ch’ti ». Qualité inégale, effet de mode, je me suis limité à la version « officielle »



 

Pourtant, non. Ma Bdthèque comporte un autre album en « ch’ti », ou plutôt en picard (car comme le dit Antoine BAILLEUL dans le film « On est cousin avec eul’picard. ‘Faut juste rajouter le « Hein » à la fin de chaque phrase »)

Après avoir été traduit avec ASTERIX et La Rentrée Gauloise (ASTERIX i rinte à l’école) en 2004, C’est une seconde aventure qui a vu le petit gaulois et ses amis s ‘exprimer en picard en 2007 dans « Ch’Village copé in II » (en Version originale « le Grand Fossé » ).




Le picard est donc l’un des 104 langues et dialectes qu’ASTERIX utilise pour faire connaître ses aventures mais aussi pour faire reconnaître les langues régionales

L’adaptation en picard est due à Alain DAWSON, Jacques DULPHY et Jean Luc VIGNEUX.

 

 

Alors si les gaulois sont nos ancêtres, ils sont aussi ceux de nos amis de ch’Nord ? Et si le langage de la BD était simplement universel.

(*) Les "Petits Mickeys": Terme affectueux et sympathique pour définir les personnages de B.D

Lire la suite

JOYEUX NOEL

24 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #THEMES DIVERS

JOYEUX NOEL A TOUS !

Lire la suite

QUI SONT MES VISAGES PALES?

21 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #LES INDIENS

Les indiens ont eu la chance de rencontrer des visages pâles.

Les régiments des 27ème et 76ème de cavalerie tou d'abord.
Pour ces troupes, je tenais à rappeler le 7ème de Cavalerie, et il me fallait un 7. N'atant pas normand pour rien, né dans l'EURE (27) et habitant la SEINE MARITIME (76), le choix des régiments s'est imposé de lui même.

Le 76ème est cantonné à CAMP-BRIDGE et est commandé par le Colonel BUSTER (toute référence à Georges Armstrong CUSTER serait du à la "considération" que je porte au responsable du massacre de WASHITA RIVER...)....



Sa fille MARGOTT vit avec lui



La troupe est composé de militaires un peu stupides, envoyé là pour éviter les maladresses ailleurs...



Seuls se différencient le cuistot, spécialiste des patates au lard



Le clairon CAMPARI (hommage au clairon MARTINI, un des rares rescapés de la bataille de LITTLE BIG HORN)



Et RUSSEL le cadet du régiment (tout le monde connait évidemment le fameux Cadet RUSSELL...)



Enfin  ROU-TOU-TOU est la mascotte du 76ème



Le 27ème est basé à OX-FORT et est commandé par le Colonel PRINKLES. Ce régiment n'apparaitra que dans le second volume des Indiens et c'est donc en avant première qu'il figure ici



Et bien sur, il y a aussi les civils, mais ceux ci feront l'objet d'un prochain article

(A suivre...)
Lire la suite

COUP DE RETRO N°5: Les journaux (4): TINTIN

16 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUP DE RETRO

TINTIN constitue un cas à part dans mes souvenirs.

Lecteur des aventures de TINTIN comme beaucoup, j’ai toujours préféré ses rivaux

Et même si certaines j’adore certaines séries parues dans Le Journal TINTIN, je n’ai jamais été attiré par l’hebdo

Tintin, à une époque appelé Le Journal de Tintin, et Kuifje dans la version néerlandaise, était un magazine hebdomadaire de bande dessinée réaliste de la seconde moitié du XXe siècle. Sous-titré Le journal des jeunes de 7 à 77 ans puis Le super journal des jeunes de 7 à 77 ans, il a publié des séries légendaires comme Blake et Mortimer, Alix, Michel Vaillant, Ric Hochet et, bien sûr, Les Aventures de Tintin et Milou.


 

La première publication eut lieu en 1946 (pour l'édition belge, en 1948 pour l'édition française) et le magazine cessa définitivement de paraître en 1993.

L'idée de publier ce magazine vint, à l'origine, d'une rencontre entre Hergé et Raymond Leblanc, et c'est Leblanc qui fonda une maison d'édition qui se chargea de la publication du périodique : les Éditions du Lombard à Bruxelles.

Une exception notable fut André Franquin. En 1955, l'artiste le plus populaire de Spirou rejoignit Tintin après une dispute avec son éditeur Dupuis. La dispute fut vite résolue, mais Franquin avait déjà signé avec Tintin pour cinq ans. C'est pourquoi il créa Modeste et Pompon pour Tintin, alors qu'il poursuivait d'autres séries chez Spirou. Il quitta Tintin après ses obligations contractuelles, laissant  Modeste et Pompon aux mains d’autres dessinateurs comme entre autres Dino ATTANASIO …

Les principales séries publiées sont bien sur TINTIN et MILOU, Michel VAILLANT, Chick BILL, OUMPAH PAH (de GOSCINNY et UDERZO) , ALIX, Signor SPAGHETTI, MODESTE et POMPON, CUBITUS, Olivier RAMEAU, COMANCHE, Bruno BRAZIL, JUGURTHA, ARIA et tant d’autres…

Je n’ai jamais été abonné ni n’ait acheté régulièrement TINTIN, mais j’étais abonné à JUNIOR, une revue hebdomadaire plus « populaire » reprenant la parution du Journal de TINTIN en y ajoutant quelques planches d’artistes flamands. C’est ainsi que j’ai pu découvrir Willy VANDERSTEEN tout en appréciant les auteurs « classiques » du TINTIN officiel.

Depuis j’ai pu me procurer dans des vide greniers quelques exemplaires d’anciens TINTIN et je possède aussi des recueils TINTIN SELECTION, la version poche destinée à concurrencer le SUPER POCKET PILOTE.

 

 

Lire la suite

Coup de rétro N°4: Les journaux (3): SPIROU

14 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUP DE RETRO

Après avoir découvert LUCKY LUKE, le 1er album qu’on m’ait offert (des rails dans la prairie ; J’ai pu retrouver le cow boy solitaire dans les pages de SPIROU.

Toutes les semaines, le journal du groom remplaçait le Journal de Mickey

 

Spirou est un magazine hebdomadaire de bande dessinée franco-belge créé le 21 avril 1938 sous le nom de Journal de Spirou. Imaginée en 1937 par l'éditeur Jean Dupuis, cette revue a bénéficié dès sa création de la participation d'auteurs de talent. Son nom vient du mot wallon spirou qui désigne aussi bien un écureuil qu'un enfant espiègle.

Alors que les autres grands hebdomadaires pour la jeunesse se sont arrêtés dans les années 1980 (Tintin, Pilote, la première formule de Pif Gadget…), Spirou a survécu tout en gardant dans une certaine mesure son esprit de créativité débridée initial, mais en évoluant pour la tranche d'âge visée, des enfants et pré-adolescents à l'origine, aux pré-adolescents et adolescents aujourd'hui.



 

Le nom du journal fait référence au héros de la principale bande dessinée publiée dans celui-ci : Spirou créé par Rob-Vel (pseudonyme du français Robert Velter pour le journal en 1938.

Spirou a, à l'origine du moins, l'apparence d'un groom, habillé en rouge et en noir (quoique au fil du temps on lui ait donné un style plus décontracté, sauf pour un épisode inachevé dû à Yves Chaland et paru en 1982, qui reprenait l'esthétique de Jijé et des premiers récits dessinés par Franquin). Le jeune portier au Moustic Hôtel est vif comme l'écureuil et a, de surcroît, les cheveux roux. La série fut ensuite reprise par Jijé, alias Joseph Gillain, à qui le journal de Spirou doit beaucoup. Puis ce fut le tour de Franquin de reprendre les aventures et de donner ses véritables lettres de noblesse au personnage.

Ses pérégrinations sont contées dans les aventures de Spirou et Fantasio (puis, parallèlement, à partir de la fin des années 1980, dans celles du Petit Spirou).

 

Historiquement, des séries fondatrices furent L'Épervier bleu, Timour, Jerry Spring, Jean Valhardi, Lucky Luke, Buck Danny , Johan et Pirlouit (rejoints plus tard par les Schtroumpfs), Marc Dacier, Gil Jourdan, Hultrasson, Tif et Tondu, Vieux Nick et, Les Belles Histoires de l'oncle Paul qui témoignaient d'un intérêt réel à cultiver la jeunesse et fournirent à la génération des baby boomers leurs toutes premières références culturelles. Parallèlement, une rubrique comme Le Fureteur et des concours aux épreuves parfois complètement déjantées suscitaient l'imagination et l'inventivité de son lectorat. La créativité fut d'ailleurs longtemps à l'honneur dans le magazine, matérialisée au début par des héros comme Fantasio, puis plus tard par Gaston Lagaffe deuxième manière. Bobo a figuré également dans le magazine dans les fameux mini-récits.

 

Parmi les séries diffusées actuellement dans le journal, on peut citer Spirou et Fantasio, Le Petit Spirou, Cédric, Kid Paddle, Game Over, Mélusine, Parker et Badger, Zapping Génération (anciennement Les Zappeurs, Les Nombrils,

 

J’ai encore le souvenir des aventures que je suivais particulièrement : SANDY et HOPPY, Johan et PIRLOUIT et bien dur LUCKY LUKE. Ah l’événement qu’a constitué le spécial 20ème anniversaire de ce personnage (en 1966, déjà) qui m’a permis de découvrir tous les « méchants » de Phil DEFER aux DALTONS, toutes les villes. Un numéro qui a disparu mais que je regrette de n’avoir pu conserver.

Quand LUCKY LUKE a rejoint les pages de PILOTE, je lisais déjà ce magazine (en plus de SPIROU) ; J’ai abandonné la lecture de SPIROU et ai ainsi manqué l’apparition de celle qui est à mes yeux la plus révolutionnaire  des héroines de SPIROU : NATACHA. Je me suis rattrapé depuis et me régale en album des aventures de celle qui fut la 1ère héroïne franco belge alliant charme, témérité et réflexion (avec LAURELINE, mais aucune n’avait les formes de NATACHA….). J’ai aussi manqué les « remplaçants » de LUCKY LUKE : LES TUNIQUES BLEUES que j’ai également découvert plus tard.

 

SPIROU existe toujours, mais il n’exerce plus pour moi le même charme. Peut être justement parce que le propre d’un souvenir d’enfant c’est de ne pas avoir vieilli avec nous.

Pour moi SPIROU c’est celui de mon enfance. Pourtant aujourd’hui, j’apprécie les séries qui y figurent mais je les achète en albums. La prépublication a vécu ses belles heures grâce à SPIROU en permettant aux auteurs d’être publiés chez DUPUIS

 

 

 

Lire la suite

LA B.D A L'ECOLE

9 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #THEMES DIVERS

Longtemps la B.D a été combattue à l'école. Dans le meilleur des cas elle était tout juste tolérée.
Aujourd'hui le 9ème art est entré dans les salles de classes. Tout les manuels sont illustrés de case, planches, personnages de B.D.
Dans le cadre de son projet, la classe de CM1-CM2 de l'école de CALLEVILLE LES DEUX EGLISES a choisi la Bande dessinée comme support.
Catherine, enseignante suit les cours de l'atelier de CLERES et m'a demandé de bien vouloir intervenir dans sa classe.

Lundi 8 décembre, j'ai donc franchi la porte de la classe, intimidé (si, si...), ému, mais aussi touché de la revanche prise par un Art longtemps considéré comme mineur et porteur de tous les vices.
La B.D a évolué, certes, mais les mentalités aussi et c'est tant mieux.

Les enfants attendent que je reviennes, j'attends aussi de retourner devant le tableau noir avec impatience.

 

Lire la suite

CARICATURES

9 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #THEMES DIVERS

Lors des festivals BD, on demande souvent aux auteurs une dédicace. Lors d'autres manifestations il est souvent demandé une caricature.
La caricature est un art que je suis loin de maitriser mais c'est un exercice auquel je me risque toutefois pour le plaisir et celui du modèle.

Ce que j'aime dans la caricature, c'est retrouver les traits des plus connus, des incontournables mais aussi des anonymes

 


Lire la suite

TELETHON 2008

9 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #LES AUTRES FESTIVALS



Samedi 6 décembre la commune d'ANCEAUMEVILLE proposait diverse animations. Parmi celles ci, je proposais de réaliser la caricature des visiteurs. Le succès de cette journée a pu contribuer à collecter des fonds pour la recherche contre les myopathies.




 

Lire la suite
1 2 > >>