Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

LUCKY LUKE 10ème partie: LES DALTON

24 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

 

Certains lecteurs de cette série d'articles sur LUCKY LUKE attendaient celui ci (Je l'avais promis)

Si les DALTON évoquent les célèbres bandits que LUCKY LUKE reconduit régulièrement au pénitencier, il faut savoir qu'ils ont réellement existé


LES VRAIS DALTON

 

 

 

 

Robert (Bob), Gratton (Grat), William (Bill) et Emmett DALTON, connus sous le nom des frères DALTON ou comme la bande des DALTON, formaient un célèbre groupe de hors-la-loi qui a sévi dans l'Ouest américain entre 1890 et 1892, attaquant principalement des banques et des trains. La bande comprenait également des hommes n'appartenant pas à la fratrie.

Issus d'une famille de 15 enfants (10 garçons et 5 filles), une partie des frères dont certains ont porté l'étoile d'aide Marshall se tourne vers les trafics, attaques à main armée, etc...

La rumeur de leur méfaits enfle et même certaines attaques leurs sont attribuées alors qu'ils étaient dans d'autres régions, gonflant la psychose des DALTON.

Plus que jamais en cavale, Bob avait dans l'idée de faire plus fort que leurs cousins, les frères YOUNGER (bande à laquelle appartint un certain Jesse JAMES). Son plan était simple, il suffisait d'attaquer simultanément les 2 banques de COFFEYVILLE.

Ce fut un fiasco, trahis, Bob et Emmett tombent dans un piège pendant que Grat doit retarder sa fuite à cause de la minuterie du coffre.

Une fusillade s'engage et Bob et Grat sont tués avec 2 complices pendant qu'Emmett est gravement blessé.

 

 

 

 

Bill qui avait fondé son propre gang, bien qu'absent de COFFEYVILLE est abattu après l'attaque d'une banque au TEXAS perpétrée par une autre bande.

Devenus des icones, les frères DALTON, étaient des brigands qui bien que préparant soigneusement leurs coups, menaient des attaques qui ne leur rapportaient que de faibles butins. Ce qui fera dire à MORRIS "Finalement c'était des imbéciles qui m'ont inspiré"

LES FRERES DALTON

C'est en 1954 que Bob, Grat, Bill et Emmett apparaissent dans l'album "HORS LA LOI".

 

Et conformémént à la vérité, ils meurent à la fin de l'épisode après l'attaque de banques à COFFEYVILLE.

Si dans la version finale, on apprend leur mort à la vue de leurs tombes,

 

MORRIS à l'origine avait montré la mort de Bob, abattu par LUCKY LUKE.

 

Mais la censure de l'époques était passé par là.

 

Cet épisode de LUCKY LUKE aurait pu être anecdotique, si MORRIS n'avait eu le génie de leur donner une apparence graphique particulière: Visages identiques mais tailles différentes et échelonnées.

MORRIS admettra plus tard que leur mort avait été pour lui "une grosse gaffe"

GOSCINNY, nouveau scénariste de la série décide alors du retour des DALTON par le biais de leurs cousins.

LES COUSINS DALTON

Précisons d'abord que ce sont surtout les cousins DES DALTON, puisqu'ils sont frères et non cousins.

Ils font une brève apparition au sein d'un "jury" chargé de juger LUCKY LUKE dans "LUCKY CONTRE JOSS JAMON". Si les autres jurés (BILLY THE KID, Jesse JAMES, Calamity JANE) reviendront plus tard dans d'autres albums, ils sont ici méconnaissables alors que les DALTON reprennent le graphisme des premiers frères et qui sera pour toujours celui des célèbres DALTON de la B.D.

Dès l'album suivant, ils deviennent des vedettes à part entière dans l'album portant leur nom "Les Cousins DALTON". Peu à la hauteur de leurs cousins; ils deviendront progressivement des bandits redoutés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et cette fois, pas de dénouement tragique, les nouveaux DALTON finiront au pénitencier dont il ne cesseront de s'échapper.

Même physique que leurs prédécesseurs, même étalement de tailles, Tout est réuni pour que la saga des DALTON prenne vie.

Présentons les par ordre croissant de taille (si besoin en était):

JOE, apparemment l'ainé, le plus petit, le plus teigneux reconnu tacitement comme le chef par ses frères (même si parfois il est remis en question), il voue une haine sans limite à LUCKY LUKE qui aurait "descendu" ses cousins (ce qui accréditerait la version non édulcorée du dénouement de "Hors La Loi"

WILLIAM, même si GOSCINNY lui même se perd parfois dans l'ordre avec JACK, est reconnu comme le second et porte le prénom dont le diminutif est Bill (rappel à leurs prédécesseurs). Il entre dans une rivalité amoureuse avec JOE pour les beaux yeux de Luli CARABINE dans "DALTON CITY". Il semble être le seul des frères à savoir lire.

JACK, Le troisième. Comme WILLIAM son rôle est souvent effacé.

AVERELL, enfin, le plus grand, le plus stupide, et le plus gourmand (pour lui la grande question est "Quant est ce qu'on mange?". Il est aussi le seul dont la popularité égale voire dépasse celle de JOE chez les lecteurs. Autre signe de sa bêtise, il aime beaucoup RANTANPLAN, le seul être aussi stupide que lui. Il a parfois des éclairs de lucidité (en se posant la question de l'utilité de s'évader puisque chaque tentative est un échec.

Les fuites des DALTON les amèneront dans tous les états, dans toutes les situations et même à l'étranger (Canada dans "Les DALTON dans le blizzard"

 

ou au MEXIQUE dans "Tortillas pour les DALTON").

 

Ils seront à l'honneur dans 24 albums de LUCKY LUKE (à ce jour) sans compter leurs apparitions plus fugitives et les histoires courtes

 

La famille DALTON comprend d'autres membres:

MA DALTON la mère des bandits qui adore ses fils

PA DALTON, le mari de MA et le père de JOE, WILLIAM, JACK et AVERELL. Le père DALTON, qui fut un bandit comme ses fils, serait mort le jour où il voulut changer de technique pour ouvrir les coffres-forts en utilisant de la dynamite au lieu de ses outils. (Juste cité)

Jim DALTON, oncle des DALTON. Mentionné une fois par AVERELL dans l'album "La Guérison des Dalton" ; sa pendaison aurait donné lieu à un grand repas d'enterrement. (juste cité)

Marcel DALTON, frère de MA et oncle des DALTON. Le seul membre honnête de la famille Dalton. Il habite en SUISSE où il exerce la profession de banquier. Il est de la même taille qu'Averell DALTON, mais ses fonctions dans le monde des finances indiquent qu'il est beaucoup plus intelligent.

LUCKY LUKE sans les DALTON aurait il autant de succès?

Certes oui, puisqu'il a vécu de nombreuses aventures sans eux.

Mais la personnalité des personnages ajouté au comique de répétition est un des secrets de la recette du succès de la série

P.S: Je n'ai pu illustrer cet article avec la totalité des albums où apparaissent les DALTON et j'ai fait une petite sélection totalement aléatoire. 

Lire la suite

LUCKY LUKE 9ème partie: JOLLY JUMPER

16 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

Que serait un cow-boy sans son fidèle cheval?

BLUTCH (les tuniques bleues) et sa complice ARABESQUE, JERRY SPRING a RUBY, RED DUST (COMANCHE) dompte PALOMINO, etc...

Sans leur fidèle monture, ils ne seraient que des Cow-boys solitaires.

 

Même le plus solitaire d'entre eux ne l'est jamais grâce à sa monture. C'est ainsi que LUCKY LUKE est inséparable de JOLLY JUMPER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JOLLY JUMPER est un superbe étalon blanc , à la crinière et la queue blonde (jaune même) et porte des taches sur la croupe, ce qui semble l'apparenter à la race des Apaloosa.

Il apparait dès la 1ère histoire de LUCKY LUKE mais n'est pas encore le cheval le plus rapide et le plus humain du monde. Discret, il laisse poliment la vedette à son cowboy de maître (même si sans lui, certaines situations resteraient désespérées).

 

 

 

 

 

 

 

 

S'il s'exprime dès l'album "La Mine d'Or de Dick DIGGER" (page 45, il dit "impayable ce cow boy"), il faudra attendre l'arrivée de GOSCINNY et l'album "Alerte aux Pieds Bleus" pour qu'il prenne a nouveau la parole et cette fois ci définitivement.

A partir de ce moment, il intervient dans les histoires, se révélant capable de penser, souvent mieux et plus vite que les autres.

Il sait compter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écrire, pêcher,

 

 

 

 

 

 

défaire des nœuds, retirer sa selle, préparer le café, jouer aux échecs (et même tricher).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est aussi un acrobate, qui peut sauter à la corde,

 

 

 

 

 

 

 

 

marcher sur un fil tendu dans le vide

 

 

 

 

 

 

 

 

avec ou sans piano sur le dos ou traverser une rivière avec là encore un piano sur le dos...

 

 

 

 

Quand LUCKY LUKE arrive dans une ville et entre dans un saloon, JOLLY JUMPER s'installe sous une fenêtre au cas où son maître aurait besoin de s'échapper en urgence. Et si LUCKY se trompe de fenêtre, ce n'est pas la faute de son cheval qui galope malgré son fou rire.

 

 

 

 

 

 

Son érudition (il cite même Sully PRUD'HOMME) lui confère un regard hautain, voire méprisant et doté d'une bonne dose d'impertinence, il sait mettre en boite tous les personnages qui croisent son chemin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa forte personnalité le pousse à fréquemment exprimer son mécontentement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand il s'agit de poursuivre les DALTON, il semble être le seul à avoir compris que cette action n'est qu'une épisode qui se répètera sans cesse.

S'il est fidèle et obéissant à son maître, il ne manque jamais l'occasion de commenter et analyser les actions de son maître et il le fait souvent avec sagesse, sarcasmes et une pointe d'arrogance très "humaine"

Cheval de goût, il déteste l'avoine en grain et passe des heures chez le maréchal ferrant avant de trouver la bonne paire de fers

Il s'agace aussi de devoir s'encombrer parfois de RANTAN PLAN qu'il méprise et déteste, le qualifiant d'"erreur de la nature"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais sait on comment la monture et son cow-boy se sont rencontrés?

Pour cela, il faut lire le premier volume de KID LUCKY ou le jeune LUCKY fait connaissance d'un poulain orphelin lui aussi.

 

 

 

 

 

 

Capable de sauter très haut, il est alors surnommé "JOLLY JUMPER" (sauteur magnifique,  jovial, gai, joyeux).

 

 

 

 

 

 

 

On apprend aussi que du sang indien coule dans ses veines.

En tous cas, la saga ne serait pas ce qu'elle est sans lui ou avec un cheval quelconque.

Alors à l'occasion des 70 ans de LUCKY LUKE, je dis aussi '"Happy birthday, JOLLY JUMPER"

Lire la suite

LUCKY LUKE 8ème partie: L'AVENTURE CONTINUE

8 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

La disparition de MORRIS aurait pu marquer la fin des aventures du cow boy solitaire.

Mais l'éditeur et les ayant droits de l'auteur, selon la volonté de celui ci ont poursuivi la saga.

MORRIS avait découvert ACHDE grâce à une planche dessinée par celui ci dans un album hommage au créateur de LUCKY LUKE

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dessinateur fait alors un essai sur la série RANTANPLAN sous forme de strips et fait à cette occasion la connaissance de Philippe OSTERMANN, le directeur éditorial de DARGAUD.

Un an après la mort de MORRIS, celui ci propose à ACHDE de reprendre LUCKY LUKE.

ACHDE fait un test sur un petit album en petit format à l'italienne sous le titre "Le Cuisinier Français"

 

 

 

 

 

ACHDE s'impose le style de la série entre "CALAMITY JANE" et "Le Fil Qui Chante" et le scénario est confié à l'humoriste-imitateur Laurent GERRA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GERRA met de côté l'esprit "méchant" de ses spectacles mais ne peut fournir plus d'un album tous les 2 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent GERRA se fera assister par Jacques PESSIS pour l'album "Les Tontons Flingueurs"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une seconde équipe est mise sur pied dès 2009 afin de favoriser des sorties d'albums plus rapprochées. Ainsi Tonino BENACQUISTA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et Daniel PENNAC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis plus récemment JUL, l'auteur de "SILEX and The City"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour marquer la différence avec les albums dessinés par MORRIS cette série parait sous le titre générique "Les Nouvelles aventures de LUCKY LUKE" avec une nouvelle numération

Lire la suite

BONNE ANNEE A TOUS

1 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #divers

Tous mes voeux pour cette nouvelle année... et plein de bonnes BD

 

Lire la suite