Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

Coup de coeur N°2: VALERIAN...ET LAURELINE

9 Novembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR



C’est dans PILOTE que j’ai découvert en 1967 (eh oui à 10 ans je lisais PILOTE) la 1ère aventure de VALERIAN sur un scénario de Pierre CHRISTIN (qui signait à l’époque LINUS) et un dessin de Jean Claude MEZIERES (qui signait J.C MEZI)

.

A l’époque j’étais loin de me douter de l’impact de la série pour 3 raisons : La BD n’avait pas encre entièrement conquis ses lettres de noblesse, la série ne faisait que débuter et surtout j’étais trop jeune…

Toujours est il que je me suis vite découvert une fidélité pour cette histoire et que chaque semaine, j’en dévorais les 2 pages hebdomadaires.

Pour moi comme pour beaucoup de jeunes lecteurs la science fiction c’était FLASH GORDON (ou plutot Guy L’ECLAIR avec son nom francisé).

Plus tard j’ai retrouvé VALERIAN toujours dans PILOTE avec une aventure qui s’intitulait « Terres en Flammes »

Ce n’est qu’en 1973 que je me suis fait offrir le 1er album : « L’empire des milles planètes »

Quand VALERIAN est devenu un héros plus connu, il a été plus facile de trouver les albums et j’ai pu compléter ma collection (Je les ai tous…ou presque).



Il ne me manque que « Les mauvais rêves » sorti sous le N° 0 car réédité après la parution du N°1. Mais je possède l’album hors série « MEZIERES avec…) dans lequel l’aventure est parue pour la 1ère fois en intégralité.


Il me manque aussi « Terres en Flammes » mais, je défie n’importe quel collectionneur de le posséder puisque lors de la sortie l’album a été rebaptisé « La cité des eaux mouvantes »

 

Mais qui est VALERIAN ?

VALERIAN depuis 2713 un agent spatio-temporel de GALAXITY la mégapole terrienne du XXVIIIe siècle et capitale de l'empire galactique terrien. Comme sa fonction l'indique, VALERIAN peut, à l'aide de son vaisseau spatial effectuer des voyages dans le temps, dans le passé, vers le Xe siècle, comme dans le futur de Galaxity, vers de XXXIIe siècle, et dans l'espace infini de l'univers. Dès la première aventure Les Mauvais Rêves VALERIAN voyage sur Terre au Xe siècle.

Il est souvent, pour ne pas dire toujours, accompagné par LAURELINE une sauvageonne qui l'a sauvé lors de sa première mission Les Mauvais Rêves et qu'il a ramenée du Xe siècle. Elle sera d'abord sa coéquipière en intégrant à titre exceptionnel le SST - Service Spatio-Temporel - de Galaxity en 2721 avant de devenir sa compagne. Des scènes de jalousie dans Brooklyn station terminus cosmos font suite à leur premier baiser dans L'Empire des mille planètes et leur vie commune est officialisée à la première case des Foudres d'Hypsis. LAURELINE sort bien souvent VALERIAN des guêpiers où il ne manque pas de tomber comme dans L'Empire des mille planètes. Cet aspect est souvent considéré comme une caractéristique particulièrement attirante de la série dans laquelle VALERIAN est un véritable anti-héros, cela est même caricatural dans Les Héros de l'équinoxeVALERIAN est confronté à de véritables héros. En fait LAURELINE, qui ne devait apparaître que dans la première histoire, a été sauvée par le courrier des lecteurs du Journal Pilote, au fil des albums, elle est devenue la véritable héroïne de la série et depuis L'Ordre des Pierres la série s'appelle VALERIAN et LAURELINE.


VALERIAN est une série qui a su évoluer au même rythme que la BD, la société et a grandi en même temps que ses lecteurs.

Fini, l’age incertain des personnages principaux, ils sont adultes. Fini le mystère sur les liens entre VALERIAN et LAURELINE. Les aventures elles mêmes sont devenues plus denses, avec des personnages moins manichéens.


Le trait de Jean Claude MEZIERES est toujours aussi puissant en ayant gagné en assurance.

Je possède dans ma collection un album particulier puisqu’il porte les dédicaces de MEZIERES et de la coloriste Evelyne TRAN LE (qui est a mon avis , le 3ème élément du succès de la série). Il ne manque que celle de Pierre CHRISTIN. J’espère qu’un jour…

Ma passion pour la série va même très loin puisque mon second fils se prénomme….VALERIAN. S’il avait été une fille, je vous laisse deviner quel aurait été son prénom. Mais je ne suis pas le seul…

 


Dédicace et rencontre entre VALERIAN, son père et l'auteur de VALERIAN en 2005 à la FNAC



Si l'on consulte, sur le site de l'INSEE, l'attribution en France des prénoms à la naissance, on voit bien que c'est depuis 1970, soit la naissance de la BD, que des petits VALERIAN(s) naissent en nombre, allant jusqu'à dépasser les 100 par an au début des années 90. Notre pays compterait aujourd'hui plus de 1600 VALERIAN, généralement entre 5 et 15 ans ...

 

Quant à LAURELINE, il s'agit cette fois d'un prénom inventé de toutes pièces. Jean-Claude Mézières  et Pierre CHRISTIN cherchaient un nom à la fois moyen-âgeux et doux.

 Et l'on s'aperçoit en effet que la première LAURELINE en chair et en os naît en 1968, soit 1 an après la parution dans Pilote des "Mauvais Rêves", premier épisode de la série, et première apparition de la LAURELINE de papier. Depuis, le nombre annuel de LAURELINE(s) dépasse les 100 dans les années 1990, et le succès ne s'est pas démenti depuis. Près de 2000 LAURELINE peuplent l'hexagone aujourd'hui, si l'on compte les curieuses variantes que sont "Loreline" (tiens, on dirait un avatar de Lorelei) et "Laurelyne" (avec la terminaison ancestrale en -yne, style Jocelyne ou Marilyne).

Sites à visiter (parmi tous les excellents sites consacré à VALERIAN et LAURELINE)

http://dugueta.club.fr/index.htm

http://www.noosfere.org/mezieres/pages/actu/actu.htm

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jeangs 06/12/2008 09:25

Si Laureline est une femme moderne, à l'esprit vif et à la répartie bien assurée, j'ai toujours émis des réserves quant à Valérian...

PANSE 06/12/2008 20:22


J'ai aussi une préférence pour LAURELINE. VALERIAN est trop conformiste. Au début de la série cela correspondait à la BD classique. La présence et l'affirmation du caractère de LAURELINE ont permis
de coller à l'évolution de la BD moderne et ne garder à la série tout son charme...Mais c'est un vaste sujet. Que dire alors de NATACHA et su pauvre WALTER...