Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

COUP DE RETRO N°3: Les journaux: 2) VAILLANT et PIF GADGET

23 Novembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUP DE RETRO

Quelques années après le JOURNAL DE MICKEY , j’ai découvert VAILLANT

 

 

Vaillant est un journal français hebdomadaire de bandes dessinées créé en 1945 auquel collaborait José Cabrero Arnal et devenu Pif Gadget en 1969. Il reprenait les planches de Pif publiées dans le journal l'Humanité.

Le premier numéro du journal paraît le 1er juin 1945. En sous-titre figure le nom du journal dont il prend le relais : Le Jeune Patriote

 

Aux cotés des séries classiques, Vaillant verra arriver dans ses pages au cours des années 60, « les aventures de NANAR, PIETTE et JUJUBE », une série due à GOTLIB et qui aux cotés de NANAR et PIETTE et de l’improbable JUJUBE (est ce un chien, un renard ?…) consacrera un personnage secondaire devenu vite incontournable :GAI LURON.

De son coté, MANDRYKA imposera son « CONCOMBRE MASQUE » dont l’humour décalé est à l’époque un peu en avance et surtout demeure hermétique au lectorat classique du journal, les enfants.

 

GOTLIB et MANDRYKA rejoindront plus tard l’équipe de PILOTE avant de devenir des « monstres sacrés » de la B.D adulte

 

Il est à noter que VAILLANT restera longtemps fidèle au grands format des journaux d’avant guerre et de l’immédiat après guerre 

 

En 1969, le N° 1238 de "Vaillant le journal de Pif" sera le dernier numéro de cette longue histoire et dès le numéro 1239, Vaillant deviendra "Pif gadget"...Une autre aventure commencera...

 

Fondé en 1969, sous l'égide du Parti communiste français, il est le successeur de Vaillant, le journal de Pif. Pif le chien est né sous la plume de José Cabrero Arnal, surnommé affectueusement Monsieur Paparnal. Le magazine s'appelle à ses débuts Pif et son gadget surprise puis, quelques mois plus tard, Pif gadget. À cette époque, c'est un bi-mensuel.

Il doit son nom à :

son héros principal, le chien Pif.

au gadget offert avec chaque numéro, dont les célèbres Pifises (Artemia salina, un petit crustacé), et les Pifitos, les pois sauteurs vivants du Mexique.

Il se caractérise également par sa parution en histoires complètes, attesté par la ligne d'accroche « tout en récits complets », contrairement à la plupart des autres revues de bandes dessinées qui offraient toujours des histoires à suivre, forçant ainsi à la fidélisation du lecteur (Pilote, Tintin, le Journal de Mickey…).

Cette revue a publié, entre autres :

Rahan le fils des âges farouches,

Docteur Justice,

Les Pionniers de l'Espérance, dessinés par Raymond Poïvet sur des scénarios de Roger Lecureux,

Léonard de Turk et Bob de Groot

Dicentim, le petit franc de Jacques Kamb

Mystérieuse : matin, midi et soir, bande dessinée de science-fiction de Jean-Claude Forest (les 2 premiers épisodes)

En vrac : Le Grêlé 7/13, Nasdine Hodja,

, Léo bête à part, Placid et Muzo, Corinne et Jeannot, Les Rigolus et les Tristus, Arthur le fantôme justicier, M le Magicien,

, Les enquêtes de Ludo, Pifou (« glop-glop », « pas glop ») etc.

 

C ‘est aussi PIF GADGET aui a permis de découvrir en France un monument de la B.D : Corto MALTESE d’ Hugo PRATT

 

Le numéro 60 d'avril 1970, qui contenait les fameux Pifises, a été tiré à 1 000 000 d'exemplaires (650 000 exemplaires, puis retirage à 350 000 exemplaires).

Le numéro 137 de septembre 1971, qui proposait comme gadget les pois sauteurs du Mexique, a également été tiré à 1 000 000 d'exemplaires.

Il s'agit dans les deux cas du plus fort tirage en Europe pour un journal de bande dessinée

Mes « pifises » ont éclos et vécu assez longtemps dans leur bocal. Même si de nombreux lecteurs n’ont jamais vu les leurs

 

J’ai encore en tête ce souvenir de vacances, lorsque le dimanche matin, les allées du camping où je séjournais avec mes parents résonnait d’un sonore « Demandez l’HUMANITE-DIMANCHE, Demandez PIF !!! ». Un rendez vous hebdomadaire que je n’aurais pas manqué

 

 

Le dernier numéro de Pif le journal paraît en novembre 1993 (n° 1253). S'en suivent trois numéros de Pif découverte en décembre, qui furent les derniers.]

 

Le magazine connaît une seconde vie puisqu'un numéro double spécial été, numéroté 1, est publié le 1er juillet 2004. Le premier cadeau est un ensemble pour élever des « Pifises » (Artemia salina).

Ils sont toujours là chez moi, j’ai acheté ce numéro un peu pour mes enfants, beaucoup pour revivre cette magie

Ce numéro inaugure une nouvelle série qui est désormais mensuelle à partir de septembre 2004 dont le deuxième numéro offre de quoi créer des « œufs cubiques », là encore un gadget célèbre du magazine (d'autres fort populaires furent la catapulte et le briquet anti-fumeurs).

On retrouve plusieurs des séries phare de l'âge d'or du magazine: Pif et Hercule, chaque mois. Mais aussi, ponctuellement, Docteur Justice, Placid et Muzo, Léo le léopard, ou encore Rahan.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article