Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

LA B.D A L'ECOLE

9 Décembre 2008 , Rédigé par PANSE Publié dans #THEMES DIVERS

Longtemps la B.D a été combattue à l'école. Dans le meilleur des cas elle était tout juste tolérée.
Aujourd'hui le 9ème art est entré dans les salles de classes. Tout les manuels sont illustrés de case, planches, personnages de B.D.
Dans le cadre de son projet, la classe de CM1-CM2 de l'école de CALLEVILLE LES DEUX EGLISES a choisi la Bande dessinée comme support.
Catherine, enseignante suit les cours de l'atelier de CLERES et m'a demandé de bien vouloir intervenir dans sa classe.

Lundi 8 décembre, j'ai donc franchi la porte de la classe, intimidé (si, si...), ému, mais aussi touché de la revanche prise par un Art longtemps considéré comme mineur et porteur de tous les vices.
La B.D a évolué, certes, mais les mentalités aussi et c'est tant mieux.

Les enfants attendent que je reviennes, j'attends aussi de retourner devant le tableau noir avec impatience.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jeangs 14/12/2008 15:56

je crois que la BD n'a pas forcément sa place à l'école, c'est un débat qu'on peut avoir...

En revanche, je pense sincèrement que la BD devrait entrée dans les maisons de retraite... Si si, je blague pas du tout.
Je me souviens de ma grand-mère qui ne pouvait plus lire de roman, ça l'a fatiguait trop... alors je lui ai fait lire quelques BD comme les "maîtres de l'orge" ... beaucoup plus facile à suivre.
Il y a vraiment là un public "à conquérir", qui a soif d'histoires mais des difficultés à lire ou à mémoriser des histoires complexes dans des romans...

PANSE 14/12/2008 18:58


La BD peut trouver sa place à l'école. Un enfant qui lit une BD est un enfant qui lit. La BD entre dans mon cas dans le cadre d'un projet pédagogique mené par les enseignants (je ne suis q'un
modeste intervenant) visant à développer l'imaginaire et la production d'écrit. Favoriser la lecture des personnes agées par la BD est une bonne idée, mais là encore doit se faire sous le controle
des accompagnants. TINTIN titrait: le journal des 7 à 77 ans, pourquoi y avoir fixé une limite si l'envie de lire est vivace