Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

COUP DE COEUR N°6: ACHILLE TALON

15 Février 2009 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

Achille Talon apparaît pour la première fois le 7 novembre 1963 dans le numéro 211 du journal Pilote.



 

Il s'agissait, à l'origine, d'une demande de René Goscinny pour « boucher les trous » quand les publicités faisaient défaut. Pour ce faire, Greg voulait redonner vie au personnage Monsieur Poche d'Alain Saint-Ogan. René Goscinny lui fit alors part de ses doutes quant à réutiliser ce personnage créé dans les années 1930 et trop marqué par son époque. Changeant les costumes et les décors, Greg inventa carrément un nouveau héros, Achille Talon, en un quart d'heure sur un comptoir de bistrot



 

Publiées initialement en gags d’une planche, le personnage acquiert vite une telle popularité auprès des lecteurs qu’il devient très vite un pensionnaire à part entière de PILOTE et obtint dans la foulée une 2ème page hebdomadaire.

 

Incarnation énorme de la bêtise bourgeoise, Achille Talon est reconnu pour les qualités de son dialogue brillant et fin, rempli d'allusions culturelles et de calembours savoureux, qui lui valent de figurer par pages entières dans les manuels scolaires, et de faire l'objet de plusieurs thèses de doctorat en France, en Belgique et au Canada

 



Achille Talon, prototype de l'anti-héros (un gros bourgeois bavard d'après  Goscinny) : quadragénaire ventripotent au nez énorme et à la calvitie généreuse, bourgeois suffisant et vaniteux, célibataire, velléitaire et maladroit, individualiste et narcissique, grandiloquent sinon prolixe, aimant pontifier (il se présente habituellement comme « Achille Talon, érudit ») - si l'on en croit son auteur, « il est généreux, mesquin, pacifiste, agressif, progressiste, bourgeois, désintéressé, jaloux, intrépide et quelque peu capon. En somme, brave et honnête comme vous et moi... » ;

 

Son père Alambic Dieudonné Corydon Talon, moustachu éthylique, grand amateur de bière, mais plein de ressources inattendues ;



 

sa mère Mémé Talon, toujours soucieuse du bien être de son fils, sait parfois troquer sa douceur de ménagère pour des méthodes plus radicales face à l'adversité ;


 


Hilarion Lefuneste, son navrant « voisin-par-la-force-des-choses », qu'il considère comme un « cuistre » et un béotien. Greg s'est inspiré de ses propres traits pour le dessiner ;



 

la marquise Virgule de GUILLEMETS         (« La fille du Maréchal. Celui qui avait épousé la Princesse. »), sa fiancée, chic et snob, qui ne fréquente que la haute société. Elle est sans cesse accompagnée de sa camériste Hécatombe (même lors d'une prise d'otage).



 

Vincent Poursan, l'incarnation du petit commerce, le mercantilisme fait homme  ;

 



Lazlo Zlotz, ami étranger de Talon, à la syntaxe et à la grammaire plus que singulières.

 

le major Lafrime, militaire à la retraite obsédé par les choses tenant à l'armée. Il va parfois aider le héros dans ses requêtes ;

 

autres personnages : le marquis Constant d'Anlayreur, le docteur Pécule (médecin sadique), l'agent Dussiflet, le docteur Basile Defou, Attila Fléaudedieu (un vague cousin qui le martyrisait), M. Largent-Content, etc

Longtemps cantonné à son pavillon et aux rues avoisinantes, Achille TALON va vite trouver un emploi et à l’instar de Gaston LAGAFFE aux éditions DUPUIS, il va être recruté par le journal POLITE

 

POLITE est le journal où travaille Achille Talon, parodie évidente du journal de Pilote où les aventures d'Achille Talon étaient publiées, de nombreuses personnes de la rédaction s'y retrouvent ainsi caricaturées (leurs noms ne sont jamais cités). Polite est à la fois un anagramme de Pilote et un jeu de mots sur l'anglais polite, qui signifie poli, policé (alors que le rédacteur en chef de Polite se fait rarement prier pour proférer des insanités).

 

Deux personnes apparaissent en particulier :

René Goscinny lui-même (présenté en tyrannique rédacteur en chef de Polite, le patron qui dit « NON »). Le personnage est dessiné comme un nabot coléreux aux dents acérées, alors que le véritable René Goscinny était de taille normale, d'où la surprise de certaines personnes qui le rencontraient pour la première fois : Mais vous n'êtes pas petit ! ;



 

Jean-Michel Charlier est présenté comme un gros qui mange des sandwiches en permanence à la rédaction de Polite ;

 

Mais on y retrouve aussi tous l’univers du journal

Georges Dargaud, le président-directeur général ;

Gérard Pradal, rédacteur en chef adjoint ;

Guy Vidal, reporter puis rédacteur en chef ;

Claude Moliterni, directeur littéraire et critique de bande dessinée ;

Patrick Verdin, directeur littéraire ;

Michèle Henry, secrétaire de rédaction ;

Marie-Ange Guillaume, secrétaire éditoriale ;

Michel Lieuré, directeur droits étrangers ;

Marcel Gotlib, dessinateur ;

Fred, dessinateur ;

Reiser, dessinateur ;

Gébé, dessinateur ;

Hugo Pratt, dessinateur;

Bilal, dessinateur;

Michel Greg lui-même, dessinateur et créateur d'Achille Talon.



 

A partir de 1975, Achille Talon vit également des aventures plus longues publiées en albums où il se transforme, presque malgré lui, en redresseur de torts. Ce choix permit à Greg d'étoffer ses intrigues et de se moquer des malheurs du monde (l'intolérance et le fanatisme dans Le Roi des Zôtres, la bêtise et la pollution dans L'Arme du Crocodile ou encore le racisme et le militarisme dans Le Grain de la folie par exemple).

 

Achille Talon eut droit à son propre magazine. Lancé en octobre 1975, le premier numéro du mensuel Achille Talon magazine se vendit à 60 000 exemplaires. Un chiffre insuffisant aux yeux de l'éditeur à une période où la première crise du pétrole venait de frapper entraînant une montée exorbitante du cours du papier. Seul le numéro 0 avait donc un papier de meilleur qualité et un format plus grand que les six autres numéros qui suivirent.

 

Une série TV de 52 épisodes a été réalisée pour Canal + en 1996. C'est d'ailleurs Greg en personne qui a tenu le rôle d'Hilarion Lefuneste.

 

Un dessin animé a été produit par Saban International de 1996 à 1997. Il y a en tout 52 épisodes de 26 minutes chacun. Chaque épisode est décomposé en 2 histoires courtes. Il a été diffusé en France pour la première fois le 3 septembre 1997 dans l'émission C + Cléo sur Canal +.

 

Dans le dessin animé, Achille Talon remplace les super-héros qui ne peuvent assurer leurs obligations, et qui arrive toujours à faire triompher la justice grâce à une chance exceptionnelle. La série a été diffusée dans les pays anglo-saxons, en réutilisant le nom américain de Walter Melon.

 

Le nom d’Achille TALON a été traduit dans différentes langues

Walter Melon (États-Unis) ;

Albert Enzian (Allemagne) ;

Olivier Blunder (Hollande) ; 

August Julius (Scandinavie) ;

Aquiles Talón (Espagne ) ;

Alla Kala (Islande) ;

Axilleas Talon (Grèce) ;

Akilles Jänne (Finlande).

 

Achille Talon conserva son nom original en Indonésie et au Portugal.

 

Le vocabulaire particulier d'Achille Talon, riche en calembours et en jeux de mots posa de nombreux problèmes aux traducteurs de tous bords. Greg prenait d'ailleurs le soin de relire les traductions anglaises, italiennes et espagnoles.

 À ce sujet, Greg fit part de l'anecdote qu'un jour, son traducteur ibérique, devant l'impossibilité de traduction, inventa un gag à part entière que Greg racheta pour l'adapter plus tard en français.



 

À sa disparition le 29 octobre 1999, Greg laisse une dernière aventure inachevée entamée en 1992. L'histoire commençait sur le rachat involontaire de 151 îles par une multinationale. La société doit se débarrasser très vite de la dernière île sous peine de tomber sous une loi anti-trust, île qui tombe entre les mains de Talon et Lefuneste. Ceci dit, Greg ne désirant pas que sa série meure avec lui, avait désigné de son vivant ses successeurs en Christmann (alias Brett) et Widenlocher.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gravet Gilbert 12/12/2009 12:03


Merci de ce commentaire PANSE !
Je reviendrais sans doute vers toi , car ma quête peut croiser ton site clair et très plaisant .
Je planche actuellement sur l ' entourage proche d ' Hergé, collaborateurs , associés , amis : Greg, Martin , Jacobs , De Moor ,Tibet ; Leblanc , Lallemand , Dessicy etc ....et sur l influence du
monastique en Brabant/ Wallon sur la BD Belge en général et Hergé en particulier .
Il y a de grandes chances que mon chemin re-croise le tien !!
Encore bravo pour ton site
Gilbert


PANSE 13/12/2009 12:08


Je suis à ton entière disposition. J'ai eu la chance de rencontré Dino ATTANASIO qui m'a apporté de nombreux éclairages sur HERGE (particulièrement la tradition du "café du dimanche midi". N'hésite
pas à me recontacter. Je possède également des renseignement sur Jacques MARTIN, YIBET, BoB DE MOOR et d'autres comme LELOUP (Créateur de YOKO TSUNO et qui a longtemps fait partie du Studio
Hergé)mais aussi le souvenir de conversations avec des auteurs du Journal TINTIN ayant cotoyé HERGE).
A bientot


Gravet Gilbert 10/12/2009 20:56


Hilarion LEFUNESTE apparu dans le Journal Tintin n° 759 du 9 Mai 1963 : Les Nouvelles Aventures de ZIG et PUCE et Alfred Hommage à Alain SAINT-OGAN par GREG , dans Le Voleur Fantôme
Soit quelque mois avant Pilote ....Son premier nom : Xavier PLUME !
Bien à vous
Gilbert


PANSE 11/12/2009 18:07


Juste remarque. Bravo.
Alain ST OGAN a décidement inspiré GREG puisque Achille TALON lui même est une version "rajeunie" de M. POCHE, personnage créé par ST OGAN qui en avait cédé les droits à GREG comme pour ZIG et
PUCE.
Je suis à ta disposition si tu as d'autres infos confirmant mes informations  ou venant compléter mes "connaissances". (elles le sont à mon modeste niveau et je ne demande pas mieux que
parfaire ma culture BD).
A bientot, Gilbert

PANSE


Bartik 04/03/2009 18:11

Bravo pour tes articles qui sont instructifs et divertissants!
http://bartik.overblog.com

PANSE 06/03/2009 17:41


Merci de tes encouragements