Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

GOTLIB: Un maître malgré lui

13 Décembre 2009 , Rédigé par PANSE Publié dans #GRANDS NOMS

Longtemps cataloguée en France comme une littérature « pour enfants » ou « adultes sans culture » la B.D a su conquérir à la fois ses lettres de noblesse et une valeur culturelle reconnue au fil des années.

 

La révolution a eu lieu dans les années 60, et plusieurs dessinateurs et scénaristes formés à une école « classique » sont vite devenus les porte-paroles de la BD dans son phénomène d’émancipation et sa conquête d’un public de grands ados et d’adulte.

 

Parmi ceux ci, GOTLIB tient une place non négligeable.


Gotlib photo
 

C’est en 1934 (un 14 juillet) que naît Marcel dans le foyer des GOTLIEB avec un « E »

 Très vite attiré par le dessin, il « orne » selon ses propres dires les murs de l’appartement familial de graffitis éphémères et les marges de ses cahiers se parent de dessins (comme le veut la légende de tous les dessinateurs)

 

La période trouble de la guerre vient toutefois bousculer la vie de la famille qui n’a commis qu’un crime : être de confession juive.

Son père est arrêté en 1942. Marcel ne le reverra jamais.

Sa mère cache Marcel et sa sœur et en 1947 l’enfant est confié à une sorte d’ « orphelinat »

 En 1951, il suit les cours du soir des Arts Appliqués (avec pour professeur Georges PICHARD) et entre comme lettreur chez EDI-MONDE qu’il quittera pour effecteur son service militaire (28 mois).

A son retour, il se met « à son compte » et réalise des albums à colorier, contes, livres pour enfants avec sa future épouse Claudine ( d’où la signature MAR-CLAU)

 

Sans y croire il dépose un dossier au journal VAILLANT (voir article sur ce blog)

Il est engagé et dessine de nombreuse aventures.

C’est là qu’il anime les aventure de NANAR et PIETTE vite rejoint par JUJUBE.

Mais NANAR, PIETTE et JUJUBE accueilleront vite un invité qui deviendra la vedette de la série : GAI LURON

GAI LURON, ce chien lymphatique, philosophe (sans le vouloir) se poursuivra dans PIF jusqu’ 1971 (avec l’aide d’Henri DUFRANNE les dernières années)

gailuron

GOTLIB (qui a rayé le « E » de son nom pour faciliter la lecture » reprendra son personnage en 1985.

 

Mais son obsession, c’est PILOTE.

Il se présente à RECORD (où GOSCINNY anime IZNOGOUD) où il entre avec une planche intitulée « Le caméléon » et anime « Les conférences du Professeur ROSBIF » qui préfigurent les exposés du Professeur BURP.

 

EN 1965, il « ose » enfin se présenter à PILOTE. Il présente une histoire en 6 planches« Le gag ».

GOSCINNY qui le connaît à travers RECORD, publie la planche.

GOSCINNY lui propose également d’illustrer la série « Les Dingodossiers » dans le plus pur style de MAD.

 Quand le scénariste ne peut mener de front toutes ses séries, il propose à GOTLIB de voler de ses propres ailes : ce sera « La Rubrique à Brac »

 Le professeur BURP en est un personnage récurrent accompagné des policiers BOUGRET et CHABROLLES et l’élève CHAPROT mais très vite, comme il intégrait une souris dans GAI LURON, une coccinelle vient « parasiter » les cases, menant sa propre vie au sein des planches.

 chaprot1 heros coccinelle

Surtout, l’apport culturel de « La Rubrique » explose grâce à personnage devenu mythique : Isaac NEWTON.

heros newton

Très jeune à l’époque, et hermétique aux matières scientifiques (je le suis toujours), c’est grâce à GOTLIB davantage qu’à tous les professeurs qui se sont succédés dans ma scolarité que j’ai retenu que l’inventeur de la théorie de la gravitation universelle s’appelait Isaac NEWTON même si je ne sais plus si sa révélation est venue en recevant une pomme sur la tête ou un des nombreux objets plus lourds que l’air (citrouille, enclume, paresseux, etc…)

 newton

En 1972, profitant de la libération des idées post 68 (et aussi d’un refus d’une planche par GOSCINNY), Nikita MANDRYKA quitte PILOTE et propose à GOTLIB de fonder leur propre journal.

L’ECHO DES SAVANES verra le jour avec aux commandes MANDRYKA et BRETECHER

GOTLIB en profite pour se défouler sur des choses interdites aux moins de douze ans, comme le sexe, Dieu et la scatologie, dans le seul but de faire rire.

 Ce sera aussi un motif de brouille avec GOSCINNY.

GOTLIB regrette ne n’avoir jamais pu s’expliquer avec le fondateur de PILOTE

Les liens étaient très forts entre les 2 hommes réunis par une passion, la Bande dessinée de qualité et l’humour mais aussi par un passé (une grande partie de la famille de GOSCINNY n’est jamais revenue des camps de la mort).

GOSCINNY appelait GOTLIB « Brave et généreux GOTLIB »

 

Le 1er avril 1975 (ce n’est pas une blague) GOTLIB crée à son tour son propre journal « FLUIDE GLACIAL » qui paraît toujours et les éditions A.U.D.I.E

 fluide-glacial-copie-1.jpg

A partir des années 80, il dessine moins, se contente de signer les éditos de FLUIDE mais a permis à de nombreux jeunes talents de s’exprimer.

 

GOTLIB est aussi le scénariste de « CLOPINETTES » (dessins de MANDRYKA), « CINEMASTOCK » (Dessins d’ALEXIS )

 cinemastock-copie-1.jpg

Outre GAI LURON, Les DINGODOSSIERS et LA RUBRIQUE A BRAC, on lui doit aussi :

hamster jovial

HAMSTER JOVIAL et SES LOUVETEAUX (pour ROCK & FOLK)


superdupont

SUPERDUPONT (avec LOB, SOLE, ALEXIS)

TRUCS EN VRAC

RAH LOVELY

RAH GNA GNA

perverspepere

PERVERS PEPERE

Etc…

 

Il  a aussi co-scénarisé le film de Patrice LECOMTE (lui aussi issu de PILOTE) : LES VECES ETAIENT FERMES DE L’INTERIEUR (avec COLUCHE et Jean ROCHEFORT dont les personnages rappellent BOUGRET et CHABROLLES)

 coluche rochefort

Il apparaît comme acteur dans plusieurs films et pour finir ce panorama audio visuel, il convient de ne pas oublier la série de dessins animés (regroupés en DVD) avec pour héroïne : La Coccinelle

 gotlib & coccinelle

En 1991, il a reçu le Grand Prix du Festival d’Angoulême

 

Dernière anecdote : Le fameux « Jean Pierre LIEGEOIS, jeune lecteur du VAR » fidèle correspondant du courrier des lecteurs, ne serait que le Beau Père de GOTLIB

 Cet homme réservé, timide parfois s’est défoulé dans ses B.D et a su devenir une référence.

 Et même si sa modestie doit en souffrir, il faut le reconnaître : cet « iconoclaste » déclaré est devenu à son tour une Icône reconnue du 9ème art

  balez

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article