Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

LE JOE BAR TEAM: La poignée dans le coin

8 Février 2010 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR


la bande
Je vais vous parler d’un temps…

A la fin des années soixante dix, la moto était en pleine expansion.

C’était le rêve de tous et j’en faisais partie

Les sorties en groupe, les discussions autour des comparaisons entre marques, les éloges des champions, le tout autour d’un verre à notre bar préféré, et la lecture de BD se mêlant à celle de MOTO REVUE, MOTO-JOURNAL et mieux encore de PLEIN POT un fanzine mêlant BD et moto étaient notre quotidien.

 

Et quelques années  plus tard, j’ai reçu un choc :

Une BD présentant des personnages que j’avais l’impression de connaître depuis toujours et des motos que je reconnaissais sans peine

En plus un dessin de la qualité de celui de FRANQUIN qui se prêtait par sa souplesse au sujet : Le JOE BAR TEAM entrait dans ma bibliothèque…

 TOME1

C’est Christian DEBARRE qui a créé ce monde sous le pseudonyme de BAR2 dans le Spécial Vacances de Juillet 1988 de MOTO-JOURNAL ;

La série raconte avec humour les aventures et les déboires d'une bande de motards à partir du milieu des années 1970 et qui se retrouvent au JOE BAR (d'où le titre de la série), toujours à l'affût d'une course à gagner. Enchaînant frayeurs et freinages trop tardifs, intérieurs incontrôlés et sorties de route, contraventions et nuits à l'hôpital, chacun nie totalement qu'il a eu peur, avec la réplique pleine de mauvaise foi : « T'attaquais toi ? »

 

C’est ainsi qu’on a pu faire la connaissance de :

EDOUARD BRACAMME (Arbre à came) dit « ED La Poignée » et de sa HONDA 750 FOUR

BRACAME

Plus frimeur que vainqueur quand il provoque ses copains à la course, adepte du freinage tardif, il lance d'un ton posé des défis sans équivoque tels que « Je pisse sur les twins (bicylindres) poussifs et les cylindres à trous (Moteurs 2 temps) qui puent ! » Il est toutefois un fin guidon capable de tracer un cercle de gomme parfait avec le pneu arrière du XT de Paulo les Gaz en réponse à une provocation un peu téméraire de celui-ci.

Ed est également le grand utilisateur du nitroglycériméthanol, carburant aussi puissant qu'illicite qui lui sert à gagner les courses mais qui s'avère très instable. Il joue parfois les patrons d'écurie lorsque ses camarades font des courses comme pour Jeannot dans le premier album.

C'est le plus raisonnable de la bande ; il est ainsi le seul à qui l'on confie la garde d'un enfant - son neveu Junior, qui témoigne de l'influence bénéfique de son oncle lors de sa visite au Joe Bar.

Dès le second album il troquera sa fidèle « 4 Pattes » contre une HONDA 1000 BIG ONE

 BRACAME2

JEAN MANCHZECK (j'emmanche sec) dit Joe l'arsouille

IL circule sur Une Norton Commando 850

MANSCHZECK

En général, il suffit de le provoquer sur la mauvaise qualité de son pilotage pour l'inviter à « faire une bourre »... Avec son caractère impulsif, la lecture dans son journal moto favori de la dernière crise mystique du champion à la mode suffit à lui faire prendre la mouche.

Il changera lui aussi de monture mais fidèle aux anglaises il choisira une   TRIUMPH 900 DAYTONA

 MANSCHZECK2

JEAN-RAOUL DUCABLE (j'enroule du câble, en langage motards ; j’accélère) dit Jeannot la case circule sur Kawasaki 750 H2

DUCABLE

Il exerce le métier de mécanicien sur motos. De temps à autre, il invente toutes sortes de nouvelles machines qu'il ne fera jamais homologuer, ce qui aura souvent pour effet d'attirer des patrouilles entières de policiers à la sortie du garage.

Sur la route, c'est un adepte du précepte ça passe ou ça casse, comme en témoignent ses nombreuses interpellations par les forces de l'ordre et ses fréquents séjours à l'hôpital.

Sa mauvaise foi se caractérise par un excès de fierté. Se croyant trop souvent meilleur pilote que d'autres, il a la fâcheuse tendance d'accuser son adversaire d'être incapable de négocier un virage serré à plus de 100 km/h... une fois gravement accidenté avec ce dernier dans un fossé.

Il s'essaie de temps à autre à la course de côte avec des résultats spectaculaires... facilités par quelques gouttes de nitroglycériméthanol, comme il va de soi sur une moto préparée par Ed la poignée.

Il passera à la SUZUKI 750 GS-R sans perdre sa personnalité

 DUCABLE2

Guido BRASLETTI (guidon-bracelet) dit  Pépé

BRASLETTI

Il circule sur DUCATI 900 SS.

Il est le stéréotype du tombeur italien. Sur route, c'est le spécialiste des trajectoires scientifiques (calcul de la courbe idéale dans un virage, etc.)

 BRASLETTI2

Et bien sur JOE, patron du JOE BAR où se retrouvent les personnages après une arsouille. Motard à ses heures, il possède une MOTO GUZZI V7 Spécial ainsi qu'une voiture de type "break" attelée à une remorque "porte-motos". Son bar est équipé d'un juke-box dont les disques ne sont que des enregistrements de compétitions. Il assure parfois le rôle de directeur de course.

 JOE

Après un 1er album, parue en 1990 BAR2, épuisé par 18 mois de travail acharné et craignant que sa BD n’incite les enfants à l’imprudence en moto, ne souhaite pas poursuivre la série.

Il offre alors à Stéphane DETEINDRE de prendre le relais.

Les 2 artistes se connaissent bien ayant travaillé ensemble dans la même agence de publicité.

 

DETEINDRE sous la signature de FANE poursuivra la saga en la replaçant de nos jours et en créant d’autres « Fondus »

Sans dénaturer la série il en élargit l’univers en l’ouvrant au quotidien des personnages

 TOME2

Les jeunes fous créés par FANE abandonneront leurs mobylettes pour enfourcher des gros cubes et devenir membres à part entière du JOE BAR TEAM

Ainsi on découvre :

 Jérémie LAPUREE (j'ai remis la purée) dit Jéjé l'aspi

LAPUREE

Il débute sur un Dax Honda puis passe à une HARLEY DAVIDSON 883 Sportstrack quelque peu vitaminée, importée des USA à titre isolé et homologuée en conséquence.

Passionné de machines américaines, il ne cache jamais son mépris pour les motos japonaises qui ne sont selon lui que « des tas de morceaux de plastique ».

Bricoleur du dimanche, il met constamment sa moto en panne et sème généreusement sur la chaussée les pièces de son engin au gré des vibrations. D'ailleurs, il faut rappeler que l'ensemble "moteur et boîte de vitesses" (beaucoup trop reluisant de chrome...) de sa Harley Davidson lui a déjà été plusieurs fois dérobée la nuit devant chez lui.

 

Paul POSICHON (pole position) 

POSICHON

Paulo les gaz se fait les dents sur une 51 MBK très spéciale (« 110, compteur bagnole ? »), puis opte pour un Yamaha 600 XTE « Supermotard » une fois le permis moto en poche.

Convaincu d'être un bricoleur de génie et champion du monde de moto, il tente des expériences souvent catastrophiques qui provoquent bien des dégâts, voire de s'attirer la foudre des policiers. Il partage le tableau des pannes avec Jérémie LAPUREE ainsi que celui des accidents en tous genres avec la Fouine.

Il possède également une voiture de type Renault 5 et se retire de temps à autre dans sa maison de campagne.

 Pierrot LEGHNOME (le gnôme)  dit Pierrot la Fouine

LEGHNOME

Il apparaît au guidon d'un scooter 50 cm³ de marque indéterminée puis, sans transition, d'une Yamaha 1200 VMax.

Sa technique aléatoire (« la plus grosse pince de la planète », selon Manchzeck) au guidon d'une moto surpuissante et au freinage quasi-nul lui vaut de fréquentes visites dans les fossés, lacs, ou autres chambres d'hôpitaux.

Un accident particulièrement spectaculaire à l'issue d'une bourre avec Jéjé et Paulo sur le port de Cannes lui vaut depuis l'estime indélébile de son assureur.

 

On trouve aussi quelques personnages secondaires

CHRISTIAN 

Cri-cri est un garagiste et vendeur de motos employant Jeannot-la-Case dont les membres du Joe Bar Team commandent souvent des pièces et des accessoires pour leurs motos, aussi bien pour améliorer leurs performances que pour les remettre en état suite à une bourre qui s'est terminée dans un fossé.

Le personnage de Christian est un hommage de Fane, rendu au créateur de la série, Christian DEBARRE

Josie 

JOSIE

La serveuse du Joe Bar, une brune très aguichante à qui les trois plus jeunes motards (Pierrot Jérémie et Paulo) font la cour sans succès. On ne la voit pas souvent à moto malgré sa technique irréprochable; elle fait toutefois aux trois jeunots une démonstration aussi péremptoire que fumante de son adresse au guidon sur la Harley de Jéjé.

 

GEORGES dit Gégé 

GEORGES

Gendarme sur BMW R90 S modifiée, son but est d’appréhender l'équipe.

Sa moto (la J.B.T. Interceptor) se révèle plus efficace que celle d'Édouard, de Jean, de Jean-Raoul ou de Guido; ainsi, il se hisse sur le podium du Joe Bar Team et verse une larme pour sa première victoire en course.

Gégé est surtout connu sous son nom de code "Lévrier noir".

 

Et c’est « la poignée dans le coin » que le JOE BAR TEAM acquiert ses lettres de « grande série » : en 1997, le 2ème album se classe 2ème vente de l’année derrière…XIII., la série est publiée dans 15 pays de l’Allemagne au JAPON

 

En 1999, malgré cette réussite, FANE décide de repasser la main et c’est…BAR2 qui reprend les destinées du Team

 TOME4

 Et pour les « accros », il est possible de s’offrir des objets dérivés dans ce qui est sûrement le plus large choix dans la BD européenne : Tasses, figurines, horlogerie, textile, vaisselle, etc…

briquets

figurine ED 1 figurine ED 2 figurine ED 3
(figurine de ma collection personnelle)


BAR2 a aussi illustré « LA GRANDE ENCYCLOPEDIE IMBECILE DE LA MOTO » : Pas une BD mais un ouvrage de référence…

 D’albums en albums le JOE BAR TEAM ne perd rien de son humour, de sa verve.

Son secret : nous montrer des personnages attachants, des situations cocasses et c’est grâce à cela que BAR2 et FANE ont su ne pas se cantonner au lectorat des motards

 TOME5

D’autres séries ont depuis mis en image le monde de la moto, mais celle ci garde ma préférence car la caricature y est tendre et sans méchanceté.

TOME6

Alors ouvrez un album du JOE BAR TEAM et … GAAAZZ !!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article