Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

THE YELLOW KID

11 Octobre 2009 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUP DE RETRO

 

Dans cet article, le « coup de rétro » va nous entraîner très loin, jusqu’aux origines de la Bande Dessinée.

 

Les 1ères « histoires en images remontent à des temps lointains. Certains n’hésitent pas à remonter jusqu’aux grottes de LASCAUX, à la colonne trajanne, etc.…

Sans aller aussi loin, il faut considérer que la Bande dessinée est un médium donc outre un dessin, une histoire, il faut pour être considérée comme une B.D que l’œuvre soit aussi diffusée.

C’est pourquoi ce sont les « histoires illustrées » de Rodolphe TÖEPPFER (1869), Wilhelm BUSCH (1860) ou CHRISTOPHE (1889) qui sont reconnues comme les premières esquisses de la B.D moderne

 

Malgré ces débuts prometteurs en EUROPE, ce sont les Etats Unis qui vont par la puissance de la presse permettre le développement de la B.D grâce aux comics strips, récits en 4 ou 5 images paraissant de façon quotidienne ou hebdomadaire.

 


 

Le 17 février 1895, le « NEW YORK WORLD » publie une série intitulée « At the Circus in HOGAN’S ALLEY » de W.F OUTCAULT. Il s’agit alors d’une grande illustration d’une artère peuplée de personnages pittoresques.

La première publication d’Hogan’s Alley, en noir et blanc, date du 2 juin 1894 dans Truth Magazine

Parmi eux se trouve un gamin nommé Mickey DUGAN, tête chauve, oreilles en « feuilles de chou » et vêtu d’une chemise de nuit bleue.

Afin de tester l’encre jaune, difficile à imprimer avec les moyens techniques de l’époque, la couleur de la chemise changera et le personnage deviendra dans l’esprit des lecteurs le « YELLOW KID »

Sur cette chemise est brodée une phrase malicieuse, impertinente et toujours différente.

 



Mais très vite, ce moyen d’expression ne suffisant pas, OUTCAULT va faire s’exprimer  ces personnages à travers des « phylactères » que les lecteurs baptiseront vite « ballons .

 

Bien que d’autres auteurs aient déjà publié des bandes dessinées dans le pays, le succès du Yellow Kid fait que la série a été considéré par les premiers chercheurs des années 1960 non seulement comme la première Bande Dessinée américaine et le premier strip de presse du dimanche mais également comme la première bande dessinée dans l'absolu. On y voit également souvent le précurseur de l'utilisation du phylactère en bande dessinée, alors que le YELLOW KID s'exprime, sauf le 25 octobre 1896, toujours sur son vêtement et que les autres usages du phylactère sont avant tout des moyens de renforcer le comique.


(Le phylactère apparait pour la 1ère fois)

En 1896, OUTCAULT fait paraître sa série dans le « NEW YORK JOURNAL AMERICAN » pendant qu’elle se poursuit dans les pages du « NEW YORK WORLD » sous la plume de Georges LUKS.

Le séries cessent en 1989. OUTCAULT se consacre alors à un autre personnage BUSTER BROWN qui atteindra aussi la consécration.



Le trait d’OUTCAULT est raide, figé, encore sous l’influence des histoires en images mais il a popularisé l’emploi des « ballons ». Il faudra attendre 1908 pour que cet usage commence à apparaître timidement en France. Mais c’est une autre histoire

 
(Richard Felton OUTCAULT 14 janvier 1863-25 septembre 1928)


Anecdotes :

Le caractère vulgaire des termes employés dans « HOGAN’S ALLEY » a donné le mot « YELLOW JORNALISME » toujours utilisé pour définir la presse à scandale

Le YELLOW KID existe sous forme de statuette récompensant les lauréats du Festival de la Bande Dessinée de LUCCA (en Italie)

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article