Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

Articles avec #coups de coeur tag

VALERIAN SUR GRAND ECRAN

19 Août 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

 

Dès l'annonce du projet, je m'étais promis d'aller voir le film de Luc BESSON.

Au fur et à mesure des annonces, j'alternais entre impatience et appréhension

Impatience parce que les 1ères images publiées du peuple Mül m'ont immédiatement rappelé celles du peuple fondateur de Point Central, parce que BESSON promettait de "mettre le paquet" et de concurrencer les Blockbusters américains, parce que VALERIAN fait partie de mes séries favorites, parce que je ne me suis jamais remis de "la fin des fins" de l'album "L'ouvre temps" et que j'allais retrouver mes héros...

Appréhension aussi parce que c'est dur de comprendre que le titre "La cité des mille planètes" n'a aucun rapport avec "L'Empire des Mille Planètes" et qu'il s'agirait de l'adaptation de "L'Ambassadeur des Ombres"...et justement cet album est plus un album de LAURELINE qu'un album de VALERIAN. Appréhension parce que les dernières adaptations de BD au cinéma m'ont fortement déçu (je ne nommerai aucun film pour ne pas être méchant), parce que BESSON voulait "mettre le paquet" avec ce que ça comporte d'images "explosives" en surnombre (surtout que l'album adapté est une quête), pace que j'avais peur de ne pas reconnaitre mes héros, parce que je n'avais vu nulle allusion à ceux qui font partie intégrante (à mon avis) de la saga et qui sont apparus pour la première fois dans l'album adapté: les Shingouz...

Bref, j'ai attendu et je suis allé voir, sans me renseigner plus avant pour garder l'esprit libre. J'ai même patienté jusqu'au dimanche suivant la sortie pour partager ce moment avec mon fils prénommé...Valérian.

Alors je vais être franc, les acteurs principaux ne sont pas la copie conforme des personnages de papier (LAURELINE est devenue blonde et VALERIAN ressemble plus à un ado qu'à un (jeune) agent spatio-temporel mais ils sont crédibles et on les adopte vite,

 

POINT CENTRAL est devenu ALPHA et a une origine humaine (sympa l'évolution de la rencontre SOYOUZ/APPOLLO à cette entité multi galactique), il y a de l'action, des ressemblances (hommages?) à STAR WARS (juste retour des choses, voir un de mes articles précédents) et on se laisse prendre.

Les vaisseaux sont là (surtout l'intruder),

 

les combinaisons spatiales sont une version modernisées de celles de la BD, l'histoire tient plus de VALERIAN-BD que d'un film "à l'américaine" et surtout on retrouve le transmuteur grognon identique à celui de la BD et...les Shingouz (même renommés) fidèles à l'image que j'en ai toujours gardé.

 

 

Un scénario proche de l'esprit voulu par CHRISTIN et MEZIERES, des aliens croisés au fil des pages, RHIANNA parfaite dans son rôle de transformiste extra terrestre,

 

de beaux exploits techniques pour les effets spéciaux, j'ai retrouvé la BD de ma jeunesse (j'avais 10 ans quand j'ai découvert le 1er épisode dans PILOTE).

Je n'ai pas lu les critiques des cinéphiles, je m'en moque, moi j'ai adoré.

Je ne suis pas un cinéphile capable de décortiquer les sous entendus sociologiques d'un film, j'ai vu "VALERIAN et la Cité des Mille Planètes" comme on lit une BD et aussi comme on déguste un chocolat, juste pour le plaisir.

Je définis souvent la BD comme "du cinéma sur papier" et là j'ai vu une BD sur grand écran.

Si ce film a été réalisé par Luc BESSON dans le seul but de nous faire passer un agréable moment de détente, il a pleinement réussi son pari et tant pis pour les "esthètes-intelloctuello-psy".

J'ai pu aussi voir que je n'étais pas le seul admirateur de VALERIAN (et aussi de LAURELINE, je l'avoue) et Luc BESSON a su respecter la légende de VALERIAN et LAURELINE. J'espère aussi qu'il y aura une suite, les albums foisonnent d'idées à exploiter.

P.S: Je voudrais préciser que parmi les films tirés récemment d'une BD, j'ai adoré "SEULS" même si les entrées ont été beaucoup plus modestes

Lire la suite

ENQUETES EN 7 ACTES

21 Mai 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

Un polyptyque est un ensemble de panneaux peints ou sculptés, liés entre eux, comprenant souvent des volets pouvant se replier sur une partie centrale.

De très nombreux polyptyques furent peints pendant le Moyen Âge et la Renaissance, pour servir de retables dans les églises

Mais Polyptyque est aussi une collection de bandes dessinées publiée par les éditions Le Lombard composée d'œuvres développées en un nombre de volets déterminé dès le départ.

L'une des séries composant cette collection s'intitule "HALLOWEEN BLUES" sur un scénario de MYTHIC et des dessins de  KAS

MYTHIC

MYTHIC

MYTHIC est capable de passer de l'humour enfantin du "GOWAP" à la tension d'un thriller comme "ALPHA". A l'aise dans tous les styles il collabore avec de nombreuses figures de la BD comme ROSINSKI (La croisière Fantastique), François WALTHERY (NATACHA, RUBINE, Une Femme Dans La Peau), etc

KAS

KAS

KAS est considéré comme l'héritier spirituel de ROSINSKI (polonais comme lui) qui lui a proposé de reprendre la série "HANS"  avant de collaborer avec Mc LEOD ( Les Voyageurs) et de se lancer dans l'aventure "HALLOWEEN BLUES"

 

ENQUETES EN 7 ACTES

L'histoire pourrait être simple:

L'action se déroule dans les années 50, dans la petite ville de NEW SALEM (avec un tel nom, cela sent déjà la sorcellerie). Forester HILL, héros de guerre, plusieurs fois décoré est un jeune flic, plutot beau gosse.

Il a épousé Dana ANDERSON, étoile montante d'HOLLYWWOD.

Mais un soir DANA est sauvagement assassinée et Forester est soupçonné du meurtre. Un trou de mémoire l'empêche de déterminer son éventuelle implication. Faute de preuves (et surement compte tenu de son passé de flic intègre et efficace), Forester est acquitté et est réintégré dans la police.

Mais l'âme de DANA ne peut trouver la paix tant que son assassin n'a pas été découvert et son fantome le suit au quotidien.

ENQUETES EN 7 ACTES

Bien sur DANA reste invisible à tous excepté de Forester que tout le monde voit parler tout seul dans le vide.

Pour corser le tout, DANA a conservé sa jalousie maladive... et un sacré caractère et surtout doute de l'innocence de son mari.

Forester lui même en proie au doute reprend une vie ordinaire (ou presque) et il faudra attendre la fin de la série pour connaitre la vérité

Jusque là c'est simple (!!!!) et assez classique

ENQUETES EN 7 ACTES

Mais la force de la série tient au fait que parallèlement à cette intrigue principale, tout au long des 7 albums de la série, Forrester devra enquêter sur des affaires policières qui a elles seules sont de véritables aventures.

Il s'agit donc d'une série étonnante et un peu décalée qui a confirmé le talent de conteur de MYTHIC  (pour avoir lu la série RUBINE, je n'ai pas été surpris de la qualité du scénario).

C'est une double intrigue qui est proposée à chaque opus où Forrester résout des affaires policières tout en avançant vers le dénouement de sa propre histoire.

Chaque enquête secondaire est bien menée, méthodique, conduisant à une conclusion toujours surprenante et le fil conducteur est toujours aussi fortement présent.

Quant au dessin de KAS, il est dynamique et parfait pour une série policière. Les pages s'enchainent sans temps morts. Un graphisme efficace au service d'une série envoutante

Ajoutons la qualité de la mise en couleur réalisée par GRAZA, l'épouse de KAS, qui donne l'atmosphère ou plutot les atmosphères entre ville et campagne, présent et passé...grace à son travail à la gouache et aquarelle, une technique rare qui lui a valu plusieurs récompenses

ENQUETES EN 7 ACTES

HALLOWEEN BLUES est une série à découvrir, lire, relire.

On peut lire chaque album dans l'ordre que l'on veut mais ce serait perdre la logistique de l'intrigue principale et gacher la découverte de la vérité (surprenante mais convaincante) dans le dernier tome.

Il existe un édition intégrale, mais j'ai préféré la découverte album par album

Principal atout de ce polyptyque: on sait à combien d'albums se chiffrera l'investissement chez son libraire préféré.

ENQUETES EN 7 ACTES
ENQUETES EN 7 ACTES
ENQUETES EN 7 ACTES

Seul défaut de ce polyptyque: A la fin du tome 7, on doit laisser les personnages auxquels on s'est attaché surtout que la dernière planche ne peut que faire frémir le lecteur

ENQUETES EN 7 ACTES

P.S: pourquoi HALLOWEEN? Parce qu'un fois par an à cette date , DANA peut investir un enveloppe humaine et ressentir des sensations de la vie. Le hic, c'est qu'elle ne peut savoir sous quelle forme ni à que endroit, source là encore de suspense et situations décalées

ENQUETES EN 7 ACTES
Lire la suite

SEULS

25 Février 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

Il y a d'abord Yvan, 9 ans, l'artiste rigolo et carrément lâche. Il y a ensuite Leïla, 12 ans, la garçonne énergique et optimiste. Viennent ensuite Camille, 8 ans, la naïve généreuse et moralisatrice et Terry, 5 ans et demi, le gamin turbulent et attachant. Et puis, il y a aussi Dodji, 10 ans, l'ours au grand cœur.

SEULS
SEULS
SEULS
SEULS
SEULS

Ces cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s'est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS !

SEULS

Mais sont-ils vraiment SEULS ? Des peluches désarticulées ou sauvagement attachées avec des barbelés sont découvertes. De mystérieux cliquetis se font entendre. Une silhouette brillant d'étranges éclats apparaît furtivement à une fenêtre.

 

SEULS

Après avoir constaté que leur cité, quoique complètement désertée, était encore remplie de dangers, Dodji, Leïla, Camille, Yvan et Terry ont quitté la ville à bord d’un vieux bus à impériale. Poursuivis par une meute de chiens errants, ils trouvent refuge dans un ancien parc d’attractions où vivent des dizaines d’enfants de leur âge, qui les accueillent chaleureusement.

Mais à la tête de ce clan, il y a Saul : un obsédé de la loi du plus fort, admirateur éperdu du IIIe Reich, qui a décidé de reconstituer une mini-société basée sur des lois très autoritaires et très machistes. Et pour asseoir sa légitimité de chef, Saul n’hésite pas à rappeler son exploit : il est le seul à avoir osé traverser le gigantesque aquarium où nage un énorme requin blanc !

Pour les rebelles que sont Dodji et Leïla, les choses vont très vite se gâter et la vie paradisiaque tourner au cauchemar

SEULS

Pour les rebelles que sont Dodji et Leïla, les choses vont très vite se gâter et la vie paradisiaque tourner au cauchemar...

Mais très vite, on se rend compte que le but est de savoir ce qui a pu pousser les enfants de chaque camp à errer dans un monde sans adulte.

On en a très vite une idée et les auteurs la livrent assez (trop) rapidement.

Malgré tout la sage rebondit, se poursuit de fausses pistes en rebondissements.

Le plus surprenant dans cette saga est que "SEULS" est prépublé dans le "Journal de SPIROU", magazine classique et destiné avant tout aux enfants ou (très) jeunes ados alors que les thèmes abordés sont assez durs. On y voit clairement les jeunes personnages mourir.

On se demande même si cette série n'aurait pas , à quelques exceptions près, avoir des personnages plus agés.

En tout cas, "SEULS" a su séduire un lectorat adulte.

C'est à ce titre une série qui plait à tous et surtout, à mon avis, une expérience de proposer une BD sans masque (ou si peu) préfigurant les jeunes lecteurs à découvrir plus tard des BD plus ambitieuses et axé sur les grands ados et les adultes.

A ce titre j'ose la qualifier de BD intelligente et iniatique

Je n'en dévoilerai pas plus ici, laissant à ceux qui ne connaissent pas de découvrir

Lire la suite

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

23 Novembre 2015 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

 

Quand Jean VAN HAMME a annoncé son souhait de mettre le mot "FIN" à la série XIII, Yves SCHLIRF, le responsable de DARGAUD BENELUX était effaré.

Après un "coup" réussi consistant à confier à Jean GIRAUD le dessin du 18ème tome "La version irlandaise" et face à la détermination de l'auteur, il proposa un Spin off puis réalisa que dans le 13ème tome (!) "le dossier XIII Mystéry, VAN HAMME avait présenté une foule de personnages secondaires, l'idée germa de leur donner davantage de consistance.

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

VAN HAMME intéressé par le projet choisit de confier à des scénaristes et dessinateurs de conduire la nouvelle série.

Conditions requises: ne jamais avoir travaillé ensemble, respecter une "charte XIII" supervisée par l'auteur lui même...

Ainsi est née la série "XIII MYSTERY"

Dès le 1er volume, les fans de la série originale ont pu découvrir La Mangouste, ce tueur acharné, mais surtout le voir avec un autre oeil, avec ses doutes, son travail méticuleux, ses règles et une certaine humanité.

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

Ont suivi dans l'ordre: IRINA, 

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

JONES (et le général WITTAKER), 

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

le colonel AMOS,

Steve ROWLAND,

Billy STOCKTON,

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

Betty BARNOWSKY,

Martha SHOEBRIDGE,

Félicity BROWN

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

Tous les personnages ont pu trouver une consistance certaine.

Si le lecteur connaissait certains aspects de leur bio grace au dossier XIII MYSTERY, les auteurs ont réussi à trouver des connections, ménager des surprises.

A venir: Calvin WAX, Jonathan FLY, Alan SMITH et un ultime tome consacré à Judith WARNER et Jessica MARTIN 

XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE
XIII MYSTERY: LE MYSTERE D'UNE SERIE PARALLELE

Soit au total 13 (!!!) volumes

Si ces noms ne vous disent rien, je suis désolé, il ne vous reste qu'à relire l'intégrale du 1er cycle des aventures de XIII.

Pour ma part, j'avoue avoir acheté le 1er tome par curiosité, avec une certaine appréhension.

Mais depuis je n'en ai manqué aucun.

Si certains m'ont emballé dès la 1ère lecture, je reconnais que j'ai apprécié toute la série en les lisant et relisant au point de ne pouvoir donner une préférence à tel ou tel autre album. Peut être Billy STOCKTON parce que justement c'est celui qui paraissait le plus secondaire (il n'apparait que dans un seul album, n'en est pas un acteur "fort" et meurt au cours de l'histoire) et que c'est une belle réussite d'avoir su lui consacrer un volume

XIII MYSTERY est une série parallèle mais qui donne envie de lire et relire la série originale dont elle est un élément à part entière

Lire la suite

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

24 Mai 2015 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

C'est en 1957 que les lecteurs du journal "TINTIN" découvrent un courte histoire en 4 planches sous le titre "La 24ème Heure". 4 autres histoires  du même format suivront afin de tester l'accueil du public.

Dans la 1ère histoire on découvre une famille de constructeurs automobiles dont les 2 fils sont pilotes.

Axée sur les débuts du cadet au 24 H du MANS, l'histoire reconte les mésaventures de ce jeune pilote inconnu ( tant pour les spectateurs des 24 H que pour les lecteurs de TINTIN) nommé Michel VAILLANT

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Le test étant réussi, le feu vert est donné à Jean GRATON, l'auteur, pour la réalisation de la première aventure à suivre.

Le premier album "Le Grand Défi" parait en 1959.

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Si une saga consacrée au sport automobile semble à l'époque un "grand défi", Michel VAILLANT saura le relever.

Rapidement, Jean GRATON abandonne ses autres réalisations et se fait assister par son épouse puis par une équipe regroupée sous le nom de Studio GRATON.

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Le secret de Jean GRATON est d'avoir imaginé toute une galerie de personnage: Le clan VAILLANT (Henri, le père, Elisabeth la mère, Jean Pierre et Michel les fils auxquels s'ajouteront Agnès épouse de Jean Pierre et leur fils Jean Michel et Françoise, épouse de Michel et leur fils Patrick), Le pilote américain Steve WARSON qui deviendra l'ami, l'équipier et aussi le rival de Michel VAILLANT (il apparait dès le 1er album), 

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Le Leader puis sa fille RUTH adversaires N°1 de la famille VAILLANT

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

, les méchants récurrents Bob CRAMER et HAWKINS, etc...

Bob CRAMER et Dan HAWKINS, la tête de l'emploi
Bob CRAMER et Dan HAWKINS, la tête de l'emploi

Bob CRAMER et Dan HAWKINS, la tête de l'emploi

Mais la série emmène aussi les lecteurs sur les circuits mythiques: LE MANS, MONACO, INDIANAPOLIS, SPA ainsi que dans les plus grands rallyes et autres épreuves

Le réalisme vient de l'habitude de Jean GRATON et son équipe de se rendre en personne sur les circuits

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Michel VAILLANT sera publié dans "TINTIN" jusqu'en 1976 mais l'aventure continue chez d'autres éditeurs avec le même succès pour compter 70 albums (+ plusieurs "hors série")

En 1994 le 3ème fils de Jean GRATON devient le scénariste et en 2007 Jean GRATON "raccroche" et laisse les commandes à Philippe qui met fin au Studio GRATON.

 

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Pour développer de nouvelles idées, il fait appel au scénariste Denis LAPIERE et aux dessinateurs Marc BOURGNE et Benjamin BENETEAU et en novembe 2012 sort le 1er opus de la "nouvelle saison" de Michel VAILLANT intitulé...."Au Nom du Fils"

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Au fil des aventures de Michel VAILLANT on peut ainsi croiser des pilotes de fiction et de plus en plus de pilotes réels.

Jacky ICKX, 6 fois vainqueurs des 24H du MANS (les vrais) pilotera même pour l'équipe VAILLANTE aux cotés de Michel et Steve (dans la BD)

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Certains pilotes avoueront même devoir leur vocation à la lecture de Michel VAILLANT (Alain PROST entre autres)

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

La série a fait l'objet d'une adaptation télévisée (avec Henri GRANDSIRE, champion de France F3 dans le role de Michel VAILLANT), d'une série animée japonaise produite par la 5 (de médiocre qualité selon moi) et d'un film  de Pascal COUVELAYRE lui même adapté en album

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Si dès la 1ère histoire courte un spectateur prédit à la fin "ce galopin finira champion du monde" en 1957,

il faudra attendre 1974 pour voir la prophétie se réaliser

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Au fil des albums et des années l'inusable Michel VAILLANT à bati un palmarès inégalable en sport auto:

 5 fois champion de monde des conducteurs de F1 (l'égal de FANGIO, juste battu par SCHUMACHER)

34 victoires en Grand Prix

5 victoires au 24 H du MANS

2 victoires au 500 miles d'INDIANAPOLIS

Vainqueur de PARIS DAKAR, du Ralye de MONTE CARLO

Michel VAILLANT s'est aussi illustré dans d'autres disciplines: la moto (Trial, moto cross, vitesse) , en courses de Poids Lourds et en motonautisme (1 victoire au GP de BREST Offshore)

Qui dit mieux???

Que dire sinon de la série fleuve?

Bien sur les défauts sont présents: un personnage un peu falot, moraliste (mais n'oublions pas la BD à sa création), un graphisme des personnages un peu "figé", des histoires souvent simplistes (surtout les aventures hors des courses)

Alors pourquoi et comment s'y attacher?

 

 

 

OFF SHORE, CAMIONS, MOTO tout est bon pour courir
OFF SHORE, CAMIONS, MOTO tout est bon pour courir
OFF SHORE, CAMIONS, MOTO tout est bon pour courir

OFF SHORE, CAMIONS, MOTO tout est bon pour courir

D'abord pour le graphisme des voitures, des circuits, des courses. La 1ère caméra embarquée sur un tout complet (aujourd'hui banale à la télévision) est apparue en 1974 à bord d'une VAILLANTE

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Le plaisir de suivre l'évolution des voitures de courses, de l'environnement, des mesures de sécurité, etc

Si les 24 heures du mans et les voitures ont évoluées depuis 1957...
Si les 24 heures du mans et les voitures ont évoluées depuis 1957...

Si les 24 heures du mans et les voitures ont évoluées depuis 1957...

...la sécurité aussi
...la sécurité aussi
...la sécurité aussi

...la sécurité aussi

Personnellement je suis né en 1957, j'ai emprunté à la bibliothèque mon 1er Michel VAILLANT ("le 13 est au départ", je m'en souviens) à l'age de 8 ans (donc 1965) et je suis devenu un afficinado du vrai sport automobile en 1970...peut être et surement grace à Michel VAILLANT

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE

Je juge certains albums sans grande qualité (Je l'avoue), un grande partie sont pour moi les BD à découvrir, et enfin d'autres sont des "incontournables" qu'on se doit de posséder (Je les ai tous)

UN CHAMPION AU PALMARES INIMITABLE
Lire la suite

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

21 Mars 2015 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

L'histoire n'est jamais figée. Elle évolue selon les recherches des historiens, selon des découvertes archéologiques, selon l'interprétation qu'on enfait (parfois dans des buts politiques) mais elle ouvre la porte à l'imagination avec l'uchronie

 

Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé.

 

L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. À partir d’un événement modifié, l’auteur crée un effet domino qui influe sur le cours de l’Histoire.

 

En Bande dessinée, c'est le point de départ d'aventures nouvelles

Jean Pierre PECAUD, Fred DUVAL et Fred BLANCHARD ont ainsi réécrit l'Histoire en nous posant la question: "Et si..." dans la série JOUR J

Jean Pierre PECAU

Jean Pierre PECAU

Fred BLANCHARD

Fred BLANCHARD

Fred DUVAL

Fred DUVAL

Et si les Russes avaient été les premiers hommes sur la Lune après l'échec d'Apollo XI ?

 

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Et si Paris avait connu le sort de Berlin, le débarquement en Normandie ayant échoué et les chars russes ayant libéré la capitale française ?

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Et si les Allemands avaient gagné la bataille de la Marne en 1914 ?

 

Et si les anarchistes l'avaient emporté sur les communistes en Russie ? (suite du tome 3)

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
Et si Mai 68 avait été le prélude à l'instauration de la VIe république ?
 
 
Et si Mai 68 avait dégénéré en guerre civile et nucléaire ?
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Et si l'Empire de Napoléon avait perduré ?

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Et si la crise des missiles de Cuba avait débouché sur un conflit atomique majeur ?

 

Et si la majeure partie de l'Amérique du nord était demeurée française ?

 

Et si Louis XVI avait pu fuir la France ?

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Et si Léonard de Vinci s'était mis au service des Mamelouks ?

 

Et si Christophe Colomb avait découvert les Amériques au profit du monde arabe ?

 

Et si la crise du 6 février 1934 avait vu le renversement de la République et l'instauration d'un régime fasciste en France ?

 

Et si Ponce Pilate avait gracié Jésus ?

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Et si le Titanic avait rallié New York sans encombres ?

 

Et si Napoléon Bonaparte avait été le fils adoptif de Georges Washington ?

 

Et si la France fasciste avait bombardé Londres ? (suite du tome 14)

 

Et si la SFIO avait fait tuer l'assassin de Jean Jaurès ?

AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS
AVEC DES "SI" ON METTRAIT L'HISTOIRE EN ALBUMS

Dans la plupart des cas les tomes sont indépendants.

 

Les exceptions sont les tomes 3 et 4, qui se font suite, et les tomes 14 et 18, qui doivent encore recevoir une suite. (Un album es prévu sous le titre le crépuscule des damnés )

 

Chaque tome est illustré par un dessinateur différent qui ont tous un point commun: le talent

Par manque de place pour les citer tous et pour ne froisser personne,  je laise au lecteur le soin de les découvrir au fil de la lecture

 

Je suis personnellement tombé sous le charme dès le premier opus et même si (les auteurs ne m'en voudront pas), j'ai été moins sensible à certains albums je suis fan de cette série.

Lire la suite

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

12 Mars 2015 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

C'est dans "La Rubrique à Brac" que GOTLIB crée pour PILOTE, le duo de policiers formé par le commissaire BOUGRET et l'inspecteur CHAROLLES

 

Les enquêtes de BOUGRET et CHAROLLES, avant d'être une bande dessinée, furent créées dans le cadre du Feu de Camp du Dimanche Matin, émission radiophonique mettant en scène les auteurs du même magazine.

Ainsi, à chaque épisode, le commissaire était interprété par GEBE, son adjoint par GOTLIB, l'éternel coupable par GOSCINNY, et le suspect innocent par FRED.

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

Naturellement, GOTLIB a conservé la référence à ses camarades en transposant le feuilleton radiophonique sous forme de bande dessinée :

l'apparence physique de BOUGRET est inspirée de celle du dessinateur GEBE,

CHAROLLES est une caricature de GOTLIB lui-même,

Aristidès Othon Frédéric Wilfrid est une caricature de FRED, un autre dessinateur de bandes dessinées (dont le nom véritable est justement Frédéric Othon Aristidès),

et Blondeaux Georges Jacques Babylas est une caricature de GOSCINNY (bien que Blondeaux Georges soit en fait le vrai nom de GEBE).

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES
UN DUO D'ENQUETEURS DECALES
UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

La trame de chaque épisode est invariante : le commissaire BOUGRET, assisté de son fidèle CHAROLLES, mène une enquête sur un fond absurde.

Les suspects sont toujours Aristidès Othon Frédéric Wilfrid, et Blondeaux Georges Jacques Babylas, ce dernier finissant toujours par être accusé d'être le coupable (à raison, mais sur des indices tirés par les cheveux).

Le commissaire BOUGRET a toujours réponse à tout, il est le mentor de son assistant. C'est lui qui déniche les indices aussi invisibles aux yeux du lecteur que ridicules, hilarants et pourtant justes, n'ayant souvent aucun rapport avec les indices trouvés sur les lieux du crime (lesquels désignent pourtant ostensiblement le coupable).

CHAROLLES est maladroit mais obéissant et admiratif des compétences du commissaire (« chapeau patron ! »). Il aime flirter avec la secrétaire, mais leur petit jeu est toujours brutalement interrompu par l'arrivée soudaine du « patron », BOUGRET.

Aristidès Othon Frédéric Wilfrid donne une impression de personnage froid et sombre, qui aurait tous les traits du méchant dans une bande dessinée classique, mais est pourtant innocent. Il est souvent dépeint comme un étranger.

Blondeaux Georges Jacques Babylas est toujours coopératif lors de l'enquête ; il joue l'innocent. Pourtant, c'est lui qui finit par être démasqué comme le coupable, et avoue par l'expression « Enfer et damnation, je suis fait ! ».

 

Les noms des deux personnages s'inspireraient de ceux des deux héros successifs de la série télévisée "Les cinq dernières minutes" :

BOUGRET tire son nom de BOURREL, le commissaire incarné par Raymond SOUPLEX et de MAIGRET, le personnage de Georges SIMENON, 

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

et CHAROLLES évoque le commissaire CABROL (incarné par Jacques DEBARRY). 

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

C'est au BOURREL de Raymond Souplex et à son « Bon Dieu ! Mais c'est... bien sûr ! » que CHAROLLES doit son expression fétiche : « Bon sang mais c'est bien sûr ! »

De nombreuses variantes existent. Mentionnons Sherlock BOUGRES tout en franglais (« aille demande qu'à vous croire, beut canne iou prouve it ? ») ou encore la première enquête de nos héros, encore au cours préparatoire (« en routte vaire de nouvailes zavantturent ! »).

Une libre adaptation cinématographique, "Les vécés étaient fermés de l'intérieur"

L'affiche est de SOLE

L'affiche est de SOLE

réalisée par Patrice LECONTE, 

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

est sortie sur les écrans en 1976  avec Jean ROCHEFORT dans le role du commissaire et COLUCHE dans le role de l'inspecteur.

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

Même si Jean ROCHEFORT confie que ce role fut le seul qu'il ait regretté d'avoir incarné, l'esprit décalé de la B.D est présent et fait de ce 1er film de Patrice LECONTE un régal pour les amateurs de l'humour de GOTLIB.

Depuis, l'assistant de BOUGRET, CHAROLLES, a vécu de nouvelles aventures sous le crayon de MAESTER (avec l'assentiment de GOTLIB). 

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES
UN DUO D'ENQUETEURS DECALES

Devenu le Commissaire CHAROLLES (toujours sous l'apparence de GOTLIB) et désormais accompagné de l'inspecteur PIGGS (une caricature de MAESTER lui-même), ses enquêtes ont été publiées dans les pages de Fluide glacial, puis réunies dans l'album Meurtres Fatals paru en novembre 1997.

UN DUO D'ENQUETEURS DECALES
Lire la suite

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

30 Janvier 2015 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Yves SWOLFS commence sa carrière de dessinateur par des illustrations publicitaires, de petites bandes dessinées et divers travaux.

Yves SWOLF

Yves SWOLF

En mai 1980, inspiré par les westerns spaghettis, il crée le personnage de DURANGO. DURANGO, le personnage principal est un homme solitaire, connu sous le surnom de "Pacificateur"

 

Directement inspiré du personnage de SILENCE dans le film de Sergio CORBUCCI "Le Grand Silence" sorti en 1968, DURANGO comme son modèle ne tue que par légitime défense.

DURANGO est directement inspiré...

DURANGO est directement inspiré...

...du personnage interprété par J.L TRINTIGNANT

...du personnage interprété par J.L TRINTIGNANT

En janvier 1980, la revue de B.B érotiques "SEXSTAR publie son 3ème numéro intitulé "Viol à GREY ROCK".

Ce P.F.A (Petit Format pour Adultes) est un récit indépendant ne faisant pas intervenir les mêmes personnages, pourtant une ressemblance entre les thèmes abordés et le physique du héros sont frappantes.

Certaines cases de la série "officielle" semblent même être une version "améliorée" de cette petite publication qui, fait rare, à fait l'objet de plusieurs éditions.

 

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE
DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Le premier album de DURANGO, "Les chiens meurent en hiver" sort en 1981 et comme dans le film, l'action abandonne les prairies ou les espaces désertiques pour se dérouler dans un paysage de l'UTAH sous la neige.

 

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Le personnage du tueur RENO est directement inspiré de celui de TIGRERO interprété à l'écran par Klaus KINSKI.

 

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE
DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

La principale différence vient de l'arme de DURANGO qui utilise un Colt alors que SILENCE dispose d'un pistolet automatique MAUSER

 

Mais on n'échappe pas aux références et dès le 3ème opus, DURANGO, devenu gaucher après avoir perdu l'usage de sa main droite fait l'acquisition du même MAUSER.

Lorsque il achète son pistolet automatique, le vendeur lui signale que "l'arme appartenait à un pistolero muet, abattu dans un coin perdu de l'UTAH, l'hiver dernier" avant d'ajouter " son meurtrier qui avait récupéré l'arme s'est fait descendre par les rangers"... La boucle est bouclée

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE
DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Avec une telle arme, et suivant l'exemple des films de Sergio LEONE ou Sergio CORBUCCI, DURANGO est une B.D violente puisqu'au cours de la saga "officielle" ( 16 albums) on dénombre 175 personnes abattues par "Le Pacificateur" et le tome 12 "LONEVILLE" en compte 21 à lui seul. Au nombre des morts (tués eux par les méchants), on trouve aussi bien pistoléros, hommes désarmés, femmes et même enfants.

Mais en aucun cas, SWOLFS, ne cède à la violence gratuite. Il nous dépeint seulement l'Ouest dans sa cruauté

Au cours de ses aventures, DURANGO nous permet de retrouver certains personnages connus ailleurs:

Dans le tome 3 "Piège pour un tueur" on peut apercevoir Clint EASTWOOD dans son personnage familier des Westerns de LEONE (Page 32)

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE
DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Dans le tome 9 "L'or de DUNCAN", c'est LUCKY LUKE qui traverse la rue (Page 15)

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Enfin BLUEBERRY accompagné de son fidèle MC CLURE entrent en ville sur leur cheval à la page 17 du tome 13 "Sans pitié" (Page 17)

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Pour finir une ressemblance troublante se retrouve dans un personnage de cette illustration et le personnage du "Cheyenne" dans "Il était une fois dans l'Ouest"

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE
DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

Si le western dans la B.D a beaucoup évolué depuis ses débuts, DURANGO, est la forme la plus aboutie de la B. Western spaghetti.

SWOLFS se tournera par la suite vers d'autres horizons comme les guerres de VENDEE avec "DAMPIERRE" 

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

ou les vampires avec "Le prince de la nuit", 

DURANGO: UNE "BD SPAGHETTI" REUSSIE

deux séries elles aussi de grande qualité à découvrir, lire ou relire

Lire la suite

DIMITRI, KRAMPON et le GOULAG

18 Août 2012 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

Le GOULAG est une série écrite et dessinée par DIMITRI (également connu sous son nom Guy MOUMINOUX)

 

 

DIMITRI

KRAMPON avait déjà sévi dans les pages de CHARLIE HEBDO sous la forme d’un léopard mais lorsqu’il rejoint le magazine « BD », il s’humanise et découvre son prénom, Eugène, dans la nouvelle série intitulée « LE GOULAG »

 

bd20

Eugène KRAMPON, ouvrier originaire de NOGENT SUR MARNE est travailleur immigré en U.R.S.S (en 1975, BREJNEV est encore au pouvoir)

Pour quelles raisons a-t-il choisi ce statut ? Par conviction politique, par manque d’emploi en France ? Nul ne le sait mais est ce important ?

On sait seulement qu’il est un ouvrier consciencieux, respectueux de l’ordre.

Mais dans ce pays, cela ne suffit pas et suite à un malentendu, KRAMPON est envoyé au Goulag au camp 333 (il s’y rend même seul après que son gardien ait disparu dans un lac gelé…une parole est une parole)

 

goulag01


Il devra porter un seau sur la tête (pour ne pas voir certaines choses qui pourraient être mal interprétées par les mauvaises langues occidentales)

Toujours aussi inventif, discipliné, KRAMPON vivra dès lors des aventures invraisemblables en SIBERIE ou ailleurs

 

 

krampon

Il sera entouré, d’autres détenus (aussi résignés que lui mais plus stupides), de gardes (encore plus stupide et fera le désespoir de K.K.K, Kamrad Kommandant KALASHNIKOV le commandant du GOULAG .

 

commandant


Il rencontrera aussi la belle LOUBIANKA, jeune cadre du parti.

Tombant amoureux d’elle (enfin ressentant surtout une attirance physique), il verra vite  LOUBIANKA succomber à son charme (enfin la encore à un désir purement physique)

 

 

loubianca

De leur liaison (tumultueuse) naitra un fils Evgheni.

Les aventures de KRAMPON le conduiront à devenir (en vrac) : Pilote d’essai, soldat à la frontière sino-russe, champion de football, etc…mais KRAMPON n’aspire qu’au bonheur auprès de LOUBIANKA et de leur fils et quand il arrive qu’il soit rapatrié en France , il fait tout son possible pour rejoindre le goulag de K.K.K

A une question de journaliste interviewant le rescapé des camps soviétiques « Et que faites vous maintenant que vous êtes libre en occident ? », il répond : « Je m’emmerde »

Ennemi du Métro Boulot Dodo il préfère exporter son conformisme dans le camp où l’attendent ceux qui l’aiment…ou le supporte

La série évolue après la chute de l’empire soviétique, ce qui permet de se moquer des travers de l’ouverture de la Russie au capitalisme et KRAMPON après avoir choisi de vivre seul dans la steppe, retrouve vite LOUBIANKA (devenue commissaire à l’écologie), K.K.K chef de programme spatial et Evgheni en chef de bande aspirant au retour du communisme (après avoir été un ado opposé au régime précédent)

 

Le trait de DIMITRI, les situations surréalistes sont des éléments de la recette du succès de la série mais surtout, les dialogues en français approximatif appris par KRAMPON des Russes, mélés de leur langue natale s’opposant à la syntaxe parfaite de KRAMPON rend la lecture de la série unique           

Même si à titre personnel, je préfère les premiers volumes et n’ai pas poursuivi la série après les années 1990, je conseille à tous la lecture ou la re-lecture des aventures de KRAMPON.

Peut on rire de tout ? En tout cas on peut rire même de l’innommable univers concentrationnaire quand on y est conduit par le bon gout et le second degré.

 

goulag01v 33131

DIMITRI en apporte la preuve avec le GOULAG

Lire la suite

UN GRAND MOMENT DE SILENCE

19 Avril 2012 , Rédigé par PANSE Publié dans #COUPS DE COEUR

 

1698839867

 

L'histoire se déroule à BEAUSONGE un village des ARDENNES.

Réprimé par son maître, Abel MAUVY, le personnage principal est nommé SILENCE

SILENCE est muet et  pense comme s'il parlait et comme il écrit, avec des fautes d'orthographe car considéré comme trop simplet pour pouvoir avoir droit à une éducation, il est resté sans savoir.

 

9782203334038 1


Silence ignore la haine durant une partie des épisodes, malgré les mauvais traitements que lui inflige son maître.

Mis au courant de son histoire par celle qu'on appelle La Sorcière, Silence traversera les épreuves sans céder à la haine et sera finalement vengé sans avoir recours à énormément de violence.

 

Comes Silence 66


Cette histoire, qu’on peut qualifier de « Roman Graphique » est l’œuvre de Didier COMES, artiste (le mot n’est pas trop fort) que la maitrise des noirs et blancs apparente à Hugo PRATT

 

arton640


SILENCE apparait en 1980 dans les pages de « A SUIVRE »

Cette œuvre à l’encre de chine, en noir et blanc dégage une force rarement atteinte et sera publiée par CASTERMAN.

Une réédition en 2 tomes sortira aussi chez le même éditeur dans une version couleur

 

042 comes silence


SILENCE est une œuvre majeure, surement l’une des plus belles « claques » que j’ai reçue en fouillant dans les bacs de mon libraire préféré.

Je ne dévoilerai donc pas davantage l’intrigue, me contentant de dire que chaque personnage sonne « juste », que chaque case est un tableau qui mériterait d’être exposé, que COMES nous a offert un « monument » (Ses autres œuvres sont aussi abouties mais je reconnais que je n’ai pas ressenti le même choc qu’avec SILENCE ;

Enfin je regrette que l’édition couleur fasse perdre de la puissance au graphisme

Et pour terminer, je dirai simplement à ceux qui ne connaissent pas de découvrir SILENCE, à ceux qui connaissent de le relire.

Je vais d’ailleurs me replonger dedans avec un plaisir jamais émoussé

 

Comes 15102006

Lire la suite
1 2 3 4 > >>