Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de PANSE

Articles récents

LUCKY LUKE 10ème partie: LES DALTON

24 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

 

Certains lecteurs de cette série d'articles sur LUCKY LUKE attendaient celui ci (Je l'avais promis)

Si les DALTON évoquent les célèbres bandits que LUCKY LUKE reconduit régulièrement au pénitencier, il faut savoir qu'ils ont réellement existé


LES VRAIS DALTON

 

 

 

 

Robert (Bob), Gratton (Grat), William (Bill) et Emmett DALTON, connus sous le nom des frères DALTON ou comme la bande des DALTON, formaient un célèbre groupe de hors-la-loi qui a sévi dans l'Ouest américain entre 1890 et 1892, attaquant principalement des banques et des trains. La bande comprenait également des hommes n'appartenant pas à la fratrie.

Issus d'une famille de 15 enfants (10 garçons et 5 filles), une partie des frères dont certains ont porté l'étoile d'aide Marshall se tourne vers les trafics, attaques à main armée, etc...

La rumeur de leur méfaits enfle et même certaines attaques leurs sont attribuées alors qu'ils étaient dans d'autres régions, gonflant la psychose des DALTON.

Plus que jamais en cavale, Bob avait dans l'idée de faire plus fort que leurs cousins, les frères YOUNGER (bande à laquelle appartint un certain Jesse JAMES). Son plan était simple, il suffisait d'attaquer simultanément les 2 banques de COFFEYVILLE.

Ce fut un fiasco, trahis, Bob et Emmett tombent dans un piège pendant que Grat doit retarder sa fuite à cause de la minuterie du coffre.

Une fusillade s'engage et Bob et Grat sont tués avec 2 complices pendant qu'Emmett est gravement blessé.

 

 

 

 

Bill qui avait fondé son propre gang, bien qu'absent de COFFEYVILLE est abattu après l'attaque d'une banque au TEXAS perpétrée par une autre bande.

Devenus des icones, les frères DALTON, étaient des brigands qui bien que préparant soigneusement leurs coups, menaient des attaques qui ne leur rapportaient que de faibles butins. Ce qui fera dire à MORRIS "Finalement c'était des imbéciles qui m'ont inspiré"

LES FRERES DALTON

C'est en 1954 que Bob, Grat, Bill et Emmett apparaissent dans l'album "HORS LA LOI".

 

Et conformémént à la vérité, ils meurent à la fin de l'épisode après l'attaque de banques à COFFEYVILLE.

Si dans la version finale, on apprend leur mort à la vue de leurs tombes,

 

MORRIS à l'origine avait montré la mort de Bob, abattu par LUCKY LUKE.

 

Mais la censure de l'époques était passé par là.

 

Cet épisode de LUCKY LUKE aurait pu être anecdotique, si MORRIS n'avait eu le génie de leur donner une apparence graphique particulière: Visages identiques mais tailles différentes et échelonnées.

MORRIS admettra plus tard que leur mort avait été pour lui "une grosse gaffe"

GOSCINNY, nouveau scénariste de la série décide alors du retour des DALTON par le biais de leurs cousins.

LES COUSINS DALTON

Précisons d'abord que ce sont surtout les cousins DES DALTON, puisqu'ils sont frères et non cousins.

Ils font une brève apparition au sein d'un "jury" chargé de juger LUCKY LUKE dans "LUCKY CONTRE JOSS JAMON". Si les autres jurés (BILLY THE KID, Jesse JAMES, Calamity JANE) reviendront plus tard dans d'autres albums, ils sont ici méconnaissables alors que les DALTON reprennent le graphisme des premiers frères et qui sera pour toujours celui des célèbres DALTON de la B.D.

Dès l'album suivant, ils deviennent des vedettes à part entière dans l'album portant leur nom "Les Cousins DALTON". Peu à la hauteur de leurs cousins; ils deviendront progressivement des bandits redoutés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et cette fois, pas de dénouement tragique, les nouveaux DALTON finiront au pénitencier dont il ne cesseront de s'échapper.

Même physique que leurs prédécesseurs, même étalement de tailles, Tout est réuni pour que la saga des DALTON prenne vie.

Présentons les par ordre croissant de taille (si besoin en était):

JOE, apparemment l'ainé, le plus petit, le plus teigneux reconnu tacitement comme le chef par ses frères (même si parfois il est remis en question), il voue une haine sans limite à LUCKY LUKE qui aurait "descendu" ses cousins (ce qui accréditerait la version non édulcorée du dénouement de "Hors La Loi"

WILLIAM, même si GOSCINNY lui même se perd parfois dans l'ordre avec JACK, est reconnu comme le second et porte le prénom dont le diminutif est Bill (rappel à leurs prédécesseurs). Il entre dans une rivalité amoureuse avec JOE pour les beaux yeux de Luli CARABINE dans "DALTON CITY". Il semble être le seul des frères à savoir lire.

JACK, Le troisième. Comme WILLIAM son rôle est souvent effacé.

AVERELL, enfin, le plus grand, le plus stupide, et le plus gourmand (pour lui la grande question est "Quant est ce qu'on mange?". Il est aussi le seul dont la popularité égale voire dépasse celle de JOE chez les lecteurs. Autre signe de sa bêtise, il aime beaucoup RANTANPLAN, le seul être aussi stupide que lui. Il a parfois des éclairs de lucidité (en se posant la question de l'utilité de s'évader puisque chaque tentative est un échec.

Les fuites des DALTON les amèneront dans tous les états, dans toutes les situations et même à l'étranger (Canada dans "Les DALTON dans le blizzard"

 

ou au MEXIQUE dans "Tortillas pour les DALTON").

 

Ils seront à l'honneur dans 24 albums de LUCKY LUKE (à ce jour) sans compter leurs apparitions plus fugitives et les histoires courtes

 

La famille DALTON comprend d'autres membres:

MA DALTON la mère des bandits qui adore ses fils

PA DALTON, le mari de MA et le père de JOE, WILLIAM, JACK et AVERELL. Le père DALTON, qui fut un bandit comme ses fils, serait mort le jour où il voulut changer de technique pour ouvrir les coffres-forts en utilisant de la dynamite au lieu de ses outils. (Juste cité)

Jim DALTON, oncle des DALTON. Mentionné une fois par AVERELL dans l'album "La Guérison des Dalton" ; sa pendaison aurait donné lieu à un grand repas d'enterrement. (juste cité)

Marcel DALTON, frère de MA et oncle des DALTON. Le seul membre honnête de la famille Dalton. Il habite en SUISSE où il exerce la profession de banquier. Il est de la même taille qu'Averell DALTON, mais ses fonctions dans le monde des finances indiquent qu'il est beaucoup plus intelligent.

LUCKY LUKE sans les DALTON aurait il autant de succès?

Certes oui, puisqu'il a vécu de nombreuses aventures sans eux.

Mais la personnalité des personnages ajouté au comique de répétition est un des secrets de la recette du succès de la série

P.S: Je n'ai pu illustrer cet article avec la totalité des albums où apparaissent les DALTON et j'ai fait une petite sélection totalement aléatoire. 

Lire la suite

LUCKY LUKE 9ème partie: JOLLY JUMPER

16 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

Que serait un cow-boy sans son fidèle cheval?

BLUTCH (les tuniques bleues) et sa complice ARABESQUE, JERRY SPRING a RUBY, RED DUST (COMANCHE) dompte PALOMINO, etc...

Sans leur fidèle monture, ils ne seraient que des Cow-boys solitaires.

 

Même le plus solitaire d'entre eux ne l'est jamais grâce à sa monture. C'est ainsi que LUCKY LUKE est inséparable de JOLLY JUMPER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JOLLY JUMPER est un superbe étalon blanc , à la crinière et la queue blonde (jaune même) et porte des taches sur la croupe, ce qui semble l'apparenter à la race des Apaloosa.

Il apparait dès la 1ère histoire de LUCKY LUKE mais n'est pas encore le cheval le plus rapide et le plus humain du monde. Discret, il laisse poliment la vedette à son cowboy de maître (même si sans lui, certaines situations resteraient désespérées).

 

 

 

 

 

 

 

 

S'il s'exprime dès l'album "La Mine d'Or de Dick DIGGER" (page 45, il dit "impayable ce cow boy"), il faudra attendre l'arrivée de GOSCINNY et l'album "Alerte aux Pieds Bleus" pour qu'il prenne a nouveau la parole et cette fois ci définitivement.

A partir de ce moment, il intervient dans les histoires, se révélant capable de penser, souvent mieux et plus vite que les autres.

Il sait compter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écrire, pêcher,

 

 

 

 

 

 

défaire des nœuds, retirer sa selle, préparer le café, jouer aux échecs (et même tricher).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est aussi un acrobate, qui peut sauter à la corde,

 

 

 

 

 

 

 

 

marcher sur un fil tendu dans le vide

 

 

 

 

 

 

 

 

avec ou sans piano sur le dos ou traverser une rivière avec là encore un piano sur le dos...

 

 

 

 

Quand LUCKY LUKE arrive dans une ville et entre dans un saloon, JOLLY JUMPER s'installe sous une fenêtre au cas où son maître aurait besoin de s'échapper en urgence. Et si LUCKY se trompe de fenêtre, ce n'est pas la faute de son cheval qui galope malgré son fou rire.

 

 

 

 

 

 

Son érudition (il cite même Sully PRUD'HOMME) lui confère un regard hautain, voire méprisant et doté d'une bonne dose d'impertinence, il sait mettre en boite tous les personnages qui croisent son chemin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa forte personnalité le pousse à fréquemment exprimer son mécontentement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand il s'agit de poursuivre les DALTON, il semble être le seul à avoir compris que cette action n'est qu'une épisode qui se répètera sans cesse.

S'il est fidèle et obéissant à son maître, il ne manque jamais l'occasion de commenter et analyser les actions de son maître et il le fait souvent avec sagesse, sarcasmes et une pointe d'arrogance très "humaine"

Cheval de goût, il déteste l'avoine en grain et passe des heures chez le maréchal ferrant avant de trouver la bonne paire de fers

Il s'agace aussi de devoir s'encombrer parfois de RANTAN PLAN qu'il méprise et déteste, le qualifiant d'"erreur de la nature"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais sait on comment la monture et son cow-boy se sont rencontrés?

Pour cela, il faut lire le premier volume de KID LUCKY ou le jeune LUCKY fait connaissance d'un poulain orphelin lui aussi.

 

 

 

 

 

 

Capable de sauter très haut, il est alors surnommé "JOLLY JUMPER" (sauteur magnifique,  jovial, gai, joyeux).

 

 

 

 

 

 

 

On apprend aussi que du sang indien coule dans ses veines.

En tous cas, la saga ne serait pas ce qu'elle est sans lui ou avec un cheval quelconque.

Alors à l'occasion des 70 ans de LUCKY LUKE, je dis aussi '"Happy birthday, JOLLY JUMPER"

Lire la suite

LUCKY LUKE 8ème partie: L'AVENTURE CONTINUE

8 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

La disparition de MORRIS aurait pu marquer la fin des aventures du cow boy solitaire.

Mais l'éditeur et les ayant droits de l'auteur, selon la volonté de celui ci ont poursuivi la saga.

MORRIS avait découvert ACHDE grâce à une planche dessinée par celui ci dans un album hommage au créateur de LUCKY LUKE

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dessinateur fait alors un essai sur la série RANTANPLAN sous forme de strips et fait à cette occasion la connaissance de Philippe OSTERMANN, le directeur éditorial de DARGAUD.

Un an après la mort de MORRIS, celui ci propose à ACHDE de reprendre LUCKY LUKE.

ACHDE fait un test sur un petit album en petit format à l'italienne sous le titre "Le Cuisinier Français"

 

 

 

 

 

ACHDE s'impose le style de la série entre "CALAMITY JANE" et "Le Fil Qui Chante" et le scénario est confié à l'humoriste-imitateur Laurent GERRA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GERRA met de côté l'esprit "méchant" de ses spectacles mais ne peut fournir plus d'un album tous les 2 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent GERRA se fera assister par Jacques PESSIS pour l'album "Les Tontons Flingueurs"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une seconde équipe est mise sur pied dès 2009 afin de favoriser des sorties d'albums plus rapprochées. Ainsi Tonino BENACQUISTA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et Daniel PENNAC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis plus récemment JUL, l'auteur de "SILEX and The City"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour marquer la différence avec les albums dessinés par MORRIS cette série parait sous le titre générique "Les Nouvelles aventures de LUCKY LUKE" avec une nouvelle numération

Lire la suite

BONNE ANNEE A TOUS

1 Janvier 2017 , Rédigé par PANSE Publié dans #divers

Tous mes voeux pour cette nouvelle année... et plein de bonnes BD

 

Lire la suite

DISPARITION DE GOTLIB

4 Décembre 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #divers

GOTLIB a disparu ce dimanche 4 décembre.

 

SI je dis "disparu" c'est parce qu'un artiste comme lui ne mourra jamais et continuera à travers ses albums, ses dessins dans le coeur des amoureux de la BD.

Et son esprit continuera d'inspirer de nombreux auteurs

 

Alors si on est tous un peu orphelins, je dis:

"SALUT, L'ARTISTE"

DISPARITION DE GOTLIB
Lire la suite

L'APRES GOSCINNY

27 Novembre 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

Goscinny disparu, MORRIS fait alors appel à divers scénaristes, mais tous auront du mal à prendre la suite de René Goscinny. En parallèle, les studios Dargaud produiront des histoires courtes sur des scénarios de Bob DE GROOT, GREG et VICQ  MORRIS tenait en revanche à dessiner entièrement les histoires longues destinées aux albums. Jean LETURGIE et Xavier FAUCHE seront, pour MORRIS  les scénaristes qui vont le plus se rapprocher du style à plusieurs niveaux de René GOSCINNY (premier degré pour les enfants, et second degré pour les adultes). Mais la collaboration se termine mal entre MORRIS et les deux scénaristes. Ceux-ci l'attaquent en justice, puis créent une série similaire intitulée "COTTON KID"

L'APRES GOSCINNY

On retrouvera tout de même la signature de GOSCINNY derrière quelques histoires courtes inédites en albums et dans les albums "DAISY TOWN" et "LA BALLADE DES DALTON" tirés des dessins animés qu'il avait scénarisés avant sa mort. 

L'APRES GOSCINNY
L'APRES GOSCINNY

Désormais la série va tourner entre plusieurs journaux de bande dessinée. La série est publiée ensuite dans le journal français PIF GADGET  à partir de 1978, avec comme premier récit à suivre "LA BALLADE DES DALTON ". 

 

Une histoire est publiée la même année dans le journal SPIROU (un retour aux sources), puis vagabonde entre PIF GADGET et SPIROU. La série est aussi publiée dans la presse nationale et quotidienne française: SUD OUEST, LE NOUVEL OBSERVATEUR, L'EXPRESS et VSD et dans la presse belgeLE VIF/L'Express.

A partir de 1981, la série sera publiée directement en album.

En 19981, MORRIS quitte DARGAUD pour fonder sa propre maison d'édition LUCKY PRODUCTIONS. Le premier album édité par celle-ci est intitulé "L'AMNESIE DES DALTON"

L'APRES GOSCINNY

En 1999 est créée la maison d'édition LUCKY COMICS, née d'un partenariat entre LUCKY PRODUCTIONS et DARGAUD. Tous les albums de LUCKY LUKE qui ont été publiés par ces deux maisons d'édition le sont désormais par cette nouvelle entité. Le premier album publié par LUCKY COMICS paraît en 2000 et est intitulé "LE PROPHETE", sur un scénario de Patrick NORDMANN

L'APRES GOSCINNY

MORRIS décède à Bruxelles le 16 juillet 2001 et l'album "LA LEGENDE DE L'OUEST" paraitra en 2002 après sa mort.

L'APRES GOSCINNY

Listes des albums et des différents scénaristes de LUKY LUKE ayant travaillé avec MORRIS après le décès de goscinny

VICQ

(le MAGOT DES DALTON, la CORDE DU PENDU ET AUTRES HISTOIRES)

 

 

 

 

 

 

 

 

Bob DE GROOT

(le BANDIT MANCHOT, la CORDE DU PENDU ET AUTRES HISTOIRES, marcel dalton, L'ARTISTE PEINTRE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Xavier FAUCHE

(SARAH BERNHARDT, le DAILY STAR, le RANCH MAUDIT, le pony express, l'amnésie des dalton, les dalton a la noce, le pont sur le mississipi, BELLE STARR)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LODEWIJK

(la CORDE DU PENDU ET AUTRES HISTOIRES)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lo HARTOG VAN BANDA

(FINGERS, NITROGLYCERINE, la chasse aux fantomes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean LETURGIE

(LE DAILY STAR, LE RANCH MAUDIT, le pony express, l'amnésie des dalton, les dalton a la noce, le pont sur le mississipi, OK CORRAL, OKLAHOMA JIM)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guy VIDAL

(LA FIANCÉE DE LUCKY LUKE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GREG

(LA BALLADE DES DALTON ET AUTRES HISTOIRES)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GUYLOUIS

(LE RANCH MAUDIT, L'ALIBI)

 

YANN

(LE KLONDYKE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ADAM

(OK CORRAL)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick NORDMANN

(LE PROPHETE, LA LEGENDE DE L'OUEST)

 

 

 

 

 

 

PEARCE (*)

(OKLAHOMA JIM)

(*)Le Mystérieux PEARCE

Un nouvel auteur, au graphisme très proche de celui de CONRAD fait son apparition. PEARCE dessine KID LUCKY ou les aventures du jeune LUCKY LUKE qui parcourt l'Ouest en compagnie d'un vieux trappeur. Le monde de la bande dessinée s'interroge sur cet auteur. PEARCE est totalement inconnu, quand son nom apparaît sur la couverture de KID LUCKY et ce pseudonyme ne manque pas d'attiser la curiosité car on reconnaît assez facilement le trait de Didier CONRAD. C'est le trait de CONRAD et l'humour de YANN, bien que les scénarios soient de Jean LETURGIE. Le rapprochement se fait d'autant plus vite qu'à cette période, YANN, grand ami et collaborateur de Didier CONRAD collabore avec Jean LETURGIE sur l'album de LUCKY LUKE "LE KLONDIKE", qui se déroule dans le grand nord canadien. Plus tard, on apprend que sous le pseudonyme de PEARCE se cache réellement le duo YANN et CONRAD de retour tous deux aux dessins et aux scénarios. MORRIS leur laisse carte blanche pour ce spin-off de LUCKY LUKE mais au bout du second album, "OKLAHOMA JIM", MORRIS, qui regrette de ne pas avoir gardé la main sur cette série, remercie le trio et le projet est abandonné. Jean LETURGIE et PEARCE recyclent leurs idées dans une nouvelle série assez proche, Cotton Kid, dont le premier épisode paraît en album en 1999. 

Depuis Didier CONRAD est devenu le successeur d'Albert UDERZO pour le dessin d'ASTERIX

(A suivre)

Lire la suite

LUCKY LUKE 6ème partie: LA FIN D'UNE EPOQUE

20 Novembre 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

Après le départ des pages de PILOTE, entre mars 1974 et février 1975, LUCKY LUKE va avoir son propre journal de bande dessinée sur papier glacé (excusez du peu).

La série va obligatoirement être au sommaire de chaque numéro soit avec des histoires courtes complètes ou des histoires à suivre, elle fait aussi la couverture des douze numéros. 

LUCKY LUKE 6ème partie: LA FIN D'UNE EPOQUE

Dans le premier numéro est publiée une histoire complète de six pages intitulée "Le desperado à la dent de lait". D'autres histoires courtes suivront jusqu'au numéro 7.

Ces histoires courtes seront publiées en 1974 dans l'album 7 histoires de Lucky Luke - série 1" 

LUCKY LUKE 6ème partie: LA FIN D'UNE EPOQUE

Il n'y aura pas de série 2 et le « série 1 » disparaît de l'intitulé de l'album en 1981

À partir du no 8 est publiée l'histoire à suivre "Le Cavalier blanc" qui va se terminer dans le no 12, le dernier numéro du journal avant sa disparition définitive

Le magazine "LUCKY LUKE" n'aura vécu que 12 mois, victime de la crise de la presse et de la presse de bande dessinée en particulier.

Ironie du sort, c'est dans le journal NOUVEAU TINTIN, l'édition française de l'hebdomadaire belge TINTIN, en publiant deux histoires à suivre.

La première est publiée en 1975, il s'agit de l'histoire "LA GUERISON DES DALTON" et pour l'occasion elle fait aussi la couverture du no 5.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une seconde histoire intitulée "L'EMPEREUR SMITH" est publiée la même année et fait aussi la couverture du no 32

LUCKY LUKE 6ème partie: LA FIN D'UNE EPOQUE

DARGAUD a conservé les droits d'édition des albums et en 1975 sortent deux albums, "LE CAVALIER BLANC" 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et, "LA GUERISON DES DALTON".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un seul album est publié en 1976, le quarante-cinquième qui a pour titre "L'EMPEREUR SMITH"

Mais des dissensions apparaissent dans le couple MORRIS/GOSCINNY.

Déjà à l'arrivée de LUCKY LUKE dans les pages de PILOTE, GOSCINNY rémunéré sur la base de 70% des droits pour le dessinateur contre 30% au scénariste, avait demandé à aligner la répartition sur la base de 50/50 comme pour ses autres séries.

MORRIS s'y était opposé arguant du fait que le personnage était sa création personnelle et que GOSCINNY n'avait fait que le reprendre (la complémentarité des 2 auteurs était telle qu'il est difficile de reconnaitre qui a inventé quoi dans leur collaboration). GOSCINNY s'était incliné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais cette fois les choses sont plus graves. En 1977 GOSCINNY veut quitter DARGAUD pour voler de ses propres ailes.

Le conflit avec l'éditeur est violent. GOSCINNY demande même à UDERZO de "poser ses pinceaux" (faire la grève) au cours de la réalisation d' "ASTERIX CHEZ LES BELGES". Ce que fait l'ami Albert poussant DARGAUD à intenter une action en justice lui permettant de se faire livrer les travaux sous contrainte et contrôle d'huissiers)

René GOSCINNY voudrait entraîner dans sa lutte MORRIS qui est en train de réaliser l'album "LE FIL QUI CHANTE".

Mais MORRIS livrera l'album à l'éditeur, déclenchant la fureur de GOSCINNY qui intentera une action en référé en justice;

Quelques jours plus tard,  le  novembre 1977, GOSCINNY décède tragiquement.

L'album "LE FIL QUI CHANTE" sortira après son décès...chez DARGAUD. 

GOSCINNY s'en va, mais l'aventure continue et MORRIS ne restera pas un "Poor lonesome drawer"

 

 

 

 

A suivre

Lire la suite

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

19 Novembre 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

La première histoire publiée dans PILOTE est DALTON CITY, et dans la foulée sort LA DILIGENCE, le premier album aux éditions DARGAUD.

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

C'est à cette occasion que René GOSCINNY invente la formule bien connue : « L'Homme qui tire plus vite que son ombre »,

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

L'arrivée chez PILOTE et surtout chez DARGAUD, mieux implanté sur le marché français et international (une filiale DARGAUD CANADA a même été créée), va se révéler une réussite. Les ventes de LUCKY LUKE décollent et les albums édités par DUPUIS ne se sont jamais aussi bien vendus (!!!)

Mais avec PILOTE, c'est aussi la collaboration entre MORRIS et GOSCINNY qui se renforce.

René GOSCINNY est tout puissant chez PILOTE, il en est directeur de la publication, bénéficie du succès d'ASTERIX, a découvert nombre de talents et a rapatrié également TABARY et la série IZNOGOUD (parue initialement dans le journal RECORD).

 

 

 

 

 

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

Au cours de cette période PILOTE, GOSCINNY en profite pour faire apparaitre de nouvelles figures de l'Ouest comme Jesse JAMES (qu'il ridiculise autant que BILLY THE KID et les DALTON), 

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

les cirques ambulants (qui ont réellement existé), 

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

les chasseurs de primes (avec un hommage à Lee VAN CLEEF, l'inoubliable "brute" du film "Le Bon, La Brute et Le Truand")...

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

De nouveaux personnages parmi lesquelles les femmes se taillent une part importante.

Reléguées au rang de dames patronnesses ou de mégères durant la période DUPUIS (tradition catholique familiale et censure), la politique plus libérale de PILOTE (mais aussi l'évolution de la BD et des mœurs) permet des apparitions plus fréquentes des danseuses dans les saloons.

Lulu CARABINE et ses danseuses sont d'ailleurs partie intégrante de l'intrigue de DALTON CITY la première histoire parue dans PILOTE.

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

Mais le principal personnage féminin apparu au cours de ces années sera MA DALTON

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

LUCKY LUKE aborde aussi les indiens différemment, leur reconnaissant le rôle de victimes que l'histoire américaine commence à reconnaitre au même moment. Il devient même leur défenseur

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

Mais l'arrivée de LUCKY LUKE chez PILOTE marque aussi son arrivée dans le trimestriel SUPER POCKET PILOTE dès le 1er numéro et lui offre la couverture du second numéro.

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

Ce petit format permet à MORRIS de renouer avec les histoires courtes qui seront reprises dans un album intitulé "LA BATAILLE DU RIZ" distribué à titre promotionnel en 1972 dans le réseau des stations services TOTAL (histoire parue dans le numéro 4 de SUPER POCKET) et reprenant 4 histoires courtes.

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

Pourtant la période PILOTE ne durera que 5 ans puisqu'en 1973, L'HERITAGE DE RANTANPLAN sera la dernière histoire à suivre parue dans l'hebdomadaire.

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

Constatant que le journal a changé de visage et de public, Goscinny et Morris estiment que la série n'y a plus sa place et vont offrir à leur cow-boy un parcours au travers de la presse pour le moins difficile à suivre.

Il restera de cette époque des albums, un ton plus "adulte", un succès qui ne démentira plus, un lectorat étendu, quelques couvertures,

  

 

et surtout un passage au grand écran (qui fera lui aussi l'objet d'un développement)

PILOTE offrira quelques années plus tard en 1985, une ultime couverture lors de la sortie de "LA FIANCEE DE LUCKY LUKE" pourtant prépublié dans SPIROU

LUCKY LUCKE 5ème partie: Les années PILOTE

A suivre

Lire la suite

LUCKY LUKE 4ème partie: LE TRANSFERT DE DUPUIS A DARGAUD

18 Novembre 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

Cet article est certes un peu technique mais nécessaire à la compréhension de ce qui fut à l'époque un évènement dans le monde de l'édition

LUCKY LUKE est donc bien installé chez DUPUIS, il en est même une des séries vedettes. Dès 1964 la vente d'albums dépasse les 600 000 exemplaires (chiffre toujours enviable aujourd'hui). MORRIS reconnait alors lui même que c'est un chifre exceptionnellement élevé chez DUPUIS.

Mais on parle ici d'albums brochés c'est à dire souple, en opposition aux albums cartonnés (à la couverture rigide).

Chez DUPUIS les 2 types d'albums cohabitent. "BOULE ET BILL" et "JOHAN ET PIRLOUIT" sont sous forme d'albums cartonnés alors que "LUCKY LUKE" et "GIL JOURDAN" demeurent sous forme d'albums brochés.

Il ne s'agit pas d'une simple question de prestige mais bien d'argent.

Les albums brochés sont un produit d'appel meilleur marché. Donc les droits reversés à l'auteur sont aussi plus bas. Ces droits sont alors partagés entre MORRIS le dessinateur et GOSCINNY le scénariste sur la base 70/30 (répartition classique à l'époque)

LUCKY LUKE 4ème partie: LE TRANSFERT DE DUPUIS A DARGAUD

Or dans les années soixante, GOSCINNY connait un succès phénoménal entre autre avec LUCKY LUKE certes mais aussi grâce à ASTERIX qui parait chez DARGAUD en albums...cartonnés.

Cela a de quoi donner des idées à MORRIS, surtout que DUPUIS songe à renoncer à la prépublication dans SPIROU pour confier LUCKY LUKE à un autre périodique: RISQUE TOUT

S'engagent alors de longues tractations qui aboutissent à un véritable séisme dans le monde de la bande dessinée:

MORRIS quitte DUPUIS pour DARGAUD et surtout LUCKY LUKE quitte les pages de SPIROU pour son jeune (apparu en 1959) mais ambitieux rival PILOTE.

C'est considéré par les amateurs comme "le transfert du siècle" à l'égal de ceux réalisés dans le football.

Dernière humiliation pour DUPUIS: aucun contrat n'ayant été signé pour la publication en album des 2 dernières histoires parues dans SPIROU, "LA DILIGENCE" 

LUCKY LUKE 4ème partie: LE TRANSFERT DE DUPUIS A DARGAUD

et "LE PIED TENDRE" paraîtront directement chez DARGAUD, sons forme d'albums cartonnés.

LUCKY LUKE 4ème partie: LE TRANSFERT DE DUPUIS A DARGAUD

Et c'est ainsi qu'à grand renfort de publicité, d'annonces, 

15 jours avant

15 jours avant

Une semaine avant

Une semaine avant

le 4 avril 1968, débute dans les pages de PILOTE, l'aventure de "DALTON CITY"

LUCKY LUKE 4ème partie: LE TRANSFERT DE DUPUIS A DARGAUD

Pour la petite histoire, afin de pallier l'absence de LUCKY LUKE dans SPIROU, il a été demandé à SALVERIUS et CAUVIN d'imaginer une série de western comique. Ce sera la naissance des "TUNIQUES BLEUES"

LUCKY LUKE 4ème partie: LE TRANSFERT DE DUPUIS A DARGAUD

A suivre...

Lire la suite

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

17 Novembre 2016 , Rédigé par PANSE Publié dans #LUCKY LUKE

C'est  à New York que MORRIS fait la connaissance d'un autre français, René GOSCINNY, un français ayant grandi en Argentine et venu tenter sa chance aux Etats Unis.

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

C'est donc dans un premier temps sur une rencontre entre expatriés que se fonde leur relation.

MORRIS souhaite alors à la fois se concentrer uniquement sur l'aspect graphique, mais aussi donner du sang neuf à la série, alors que GOSCINNY qui vient de travailler avec JIIE sur un projet de film d'animation.

L'idée d'un scénario de LUCKY LUKE écrit par GOSCINNY puis dessiné par MORRIS s'impose rapidement.

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Rappelons qu'à l'époque René GOSCINNY est un parfait inconnu dans le monde de la BD puisque OUMPAH-PAH, ASTERIX, IZNOGOUD entre autres ne viendront que postérieurement

Après un premier album paru en 1952 et intitulé "DES RAILS SUR LA PRAIRIE" qui est aussi le premier album ne contenant qu'une aventure de LUCKY LUKE, la collaboration est lancée.

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Seule une parenthèse avec l'album suivant "ALERTE AUX PIEDS BLEUS" pour cause d'agenda surchargé et d'impératifs de parution viendra rompre le travail en tandem.

Grace aux talents conjugués de René GOSCINNY et de MORRIS, LUCKY LUKE devient vite un des fleurons des éditions DUPUIS à tel point que le 13 avril 1967, le journal de SPIROU consacre l'intégralité de son N° 1513 au 20ème anniversaire de LUCKY LUKE sur ...108 pages.

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Les albums se succèderont, les personnages historiques crèveront l'écran (pardon le papier) comme CALAMITY JANE

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

BILLY THE KID,

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Roy BEAN dit le juge,

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Les albums se succèderont, les personnages historiques crèveront l'écran (pardon le papier) comme CALAMITY JANE, BILLY THE KID, etc, les clichés du western prendront vie: shérifs, saloon , joueurs, éleveurs, pionniers, diligences, bandits, ruée vers l'or noir, diligences...

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS
LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS
LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Des personnages récurrents viendront rejoindre LUCKY LUKE et JOLLY JUMPER dans le cœur des lecteurs: Les Cousins DALTON (qu'on se le dise, ils méritent un article complet, donc...), RANTANPLAN.

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Mais, même si dès la fin de l'histoire "ARIZONA 1880", LUCKY LUKE s'éloigne (en jouant de l'harmonica) 

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

et qu'il chante sa fameuse chanson à la fin de "LUCKY LUKE contre CIGARETTE CAESAR" (2 histoires reprises dans l'album ARIZONA)

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

on retiendra que c'est GOSCINNY qui généralisera la vignette de fin avec LUCKY LUKE s'éloignant au soleil couchant en chantant "I 'm poor lonesome cowboy" préfigurant le banquet final d'ASTERIX

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

Figure de proue du journal SPIROU, LUCKY LUKE émigrera vers d'autres cieux après l'épisode "LE PIED TENDRE" 

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

et l'album " TORTILLAS POUR LES DALTON" sera le dernier à paraitre chez DUPUIS

LUCKY LUKE 3ème partie: GOSCINNY ET L'EXPLOSION CHEZ DUPUIS

A suivre

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>